Afrique du Sud : Ramaphosa exige une action des pays pollueurs

Devant le Parlement britannique, mardi, le président Cyril Ramaphosa a appelé Londres à plus d’action pour rendre des organes déterminants de l’ONU plus inclusifs.

C’était au cours de la visite qu’il effectue dans ce pays. Le chef d’Etat sud-africain estime que ces institutions doivent donner plus de place et de poids à l’Afrique, très marginalisée dans le conseil de sécurité de l’ONU.

« Nous attendons du Royaume-Uni qu’il élève la voix afin qu’on ait des organes internationaux plus représentatifs et plus inclusifs, notamment le Conseil de sécurité des Nations unies et les institutions financières mondiales. Ces organes doivent être mieux équipés pour répondre aux besoins des pays dont l’économie est en développement.

Dans la foulée de la COP27, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa a également interpellé les plus grands pollueurs à respecter leurs engagements devant les effets du réchauffement de la planète. Le dirigeant sud-africain a fait valoir devant des parlementaires britanniques que l’accord pour créer un fonds au profit des pays en voie de développement devait se traduire en monnaie sonnante et trébuchante.

« Les nations les plus industrialisées du monde ont donc la responsabilité de fournir des ressources substantielles aux pays à faible et moyen revenu pour financer leurs actions en faveur du climat. Et cela ne doit pas être considéré comme de la charité. Il s’agit d’une compensation pour le mal fait et le mal qui sera fait aux populations des économies en développement en raison de l’industrialisation que les pays riches ont connu pendant de nombreuses années.

Le président sud-africain aura mercredi un entretien avec le Premier ministre Rishi Sunak, durant lequel les deux dirigeants devraient notamment évoquer la coopération économique entre leurs deux pays.

Ils lanceront la nouvelle phase du partenariat existant entre Pretoria et Londres pour le développement d’infrastructures en Afrique du Sud et signeront un nouveau partenariat sur les minerais utilisés dans les technologies contribuant à la lutte contre le changement climatique.

Voir Aussi

Ouganda : une application mobile pour surveiller son foetus

Daisy Ankunda est bientôt sur le point d’accoucher. Pendant ce trimestre, elle doit surveiller constamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =