Algérie: menotté, l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia a assisté à l’inhumation de son frère

L’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a perdu son frère et avocat Laïfa Ouyahia, mort dimanche 21 juin, d’une crise cardiaque. A la suite de ce drame familial, Ouyahia a été autorisé par les autorités judiciaires à assister à l’enterrement de son frère. Seulement, la manière dont s’est déroulé l’enterrement est humiliante pour les autorités algériennes.

En effet, non seulement Ahmed Ouyahia était entouré d’un nombre très important de gendarmes et d’agents de la sécurité nationale, mais comble de l’humiliation, les autorités l’ont maintenu menotté au cimetière.

Les caméras des différentes chaînes de télévision étaient braquées sur lui pour le filmer. Des images inédites et incroyables visant à l’humilier même dans ces moments difficiles.

Une situation qui a déplu même à ses opposants tant ce dispositif de gendarmes et de policiers semblait excessif.

Pour rappel, le frère et principal avocat de l’ex-Premier ministre s’était déplacé dimanche 21 juin au tribunal pour assister au procès d’Ahmed Ouyahia dans le dossier très attendu du patron du groupe ETTHB, Ali Haddad, ancien président du patronat algérien, dans des affaires de corruption. Au cours du procès, il a eu un malaise avant de quitter le tribunal. Il a été transféré à l’hôpital après une crise cardiaque. Ensuite, il est rentré à son domicile où il a rendu l’âme malgré les tentatives de réanimation.

Juste après l’annonce de son décès, le juge a tenu à présenter à l’ancien Premier ministre ses condoléances avant de l’autoriser à assister aux funérailles de son frère. Il a également reporté le procès à une date ultérieure.

Voir Aussi

Sénégal: 78 nouveaux cas, 39 guérisons et 3 décès enregistrés ce jour

Le Sénégal a enregistré lundi 78 nouveaux cas de coronavirus, 3 décès supplémentaires et 39 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 5 =