Apple valorisée à 3000 milliards de dollars dépasse le PIB de l’Afrique

La marque à la petite pomme rongée fondée en 1976 par Steve Jobs dans un garage selon la légende  très «American dream» est depuis lundi valorisée  à plus de 3 000 milliards de dollars à Wall Street. Le titre a franchi les 182,86 dollars porté par une pression acheteuse forte et enthousiaste. Les analystes de JP Morgan le voit bientôt à 210 dollars.

3000 milliards de dollars. C’est plus que le PIB des 54 États africains qui totalisent 2 500 milliards de dollars. Apple pèse à elle seule plus que l’économie du Royaume-Uni ou encore plus que le CAC 40 français. Aux commandes depuis 2011, Tim Cook poursuit sur la lancée d’une marque basée sur l’innovation et la valeur de soi. Apple a mis  38 ans pour franchir les 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière, le 12 août 2018, mais seulement trois ans pour tripler cette capitalisation boursière. Si la pandémie a cloué beaucoup de titres (valeurs des secteurs du transport et tourisme notamment) sur le parquet boursier, elle semble avoir fait pousser des ailes à Apple en hausse de 200% depuis mars 2020.

Derrière Apple, arrivent Microsoft avec une capitalisation de 2 500 milliards de dollars, Alphabet (Google), Amazon et Tesla avec moins de 2000 milliards de dollars chacun. La tech se porte bien avec la pandémie et les perspectives du télétravail.

Albert Savana

Voir Aussi

La population du monde francophone atteint 536 millions d’habitants

Après avoir récemment dépassé l’Union européenne, dans ses anciennes frontières incluant le Royaume-Uni, le monde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 18 =