CAN 2023 : deux nouveaux pour un exploit

Le choc de ce dimanche d’Eliminatoires de la CAN 2023 oppose l’Egypte à la Guinée au Caire. Le Sily national compte de nombreux absents mais pourra compter sur deux binationaux convaincus par le sélectionneur Kaba Diawara.

Formé à Lyon, Mouctar Diakhaby évolue depuis quatre ans à Valence en Espagne. Confronté aux meilleurs attaquants du monde mais aussi au racisme, le solide défenseur central s’est endurci en Liga. Né en France de parents guinéens, il compte cinq sélections avec les Espoirs français.

Serhou Guirassy est lui attaquant pour le Stade Rennais, une des révélations de la saison de Ligue 1 française. Comme Diakhaby, il est né en France et comme Diakhaby ses parents viennent de Touba dans la région de Boké. A 26 ans, il a déjà beaucoup voyagé et a porté le maillot bleu dans toutes les équipes de jeunes. Lui a déjà fait ses débuts sous le maillot du Sily, c’était le 25 mars dernier face à l’Afrique du Sud.

Leur présence dans le groupe de Kaba Diawara permettra au sélectionneur de compenser les absences sur blessure de Mohamed Bayoou Morgan Guilavogui. Surtout, elle pourrait permettre à la Guinée de réussir un exploit en ramenant un résultat du Caire.

L’Egypte doit une revanche à son public après avoir laissé échapper un titre de champion d’Afrique lors de la dernière CAN. Mohamed Salah et ses coéquipiers ne se sont toujours pas remis de cette défaite en finale face au Sénégal.

Une série de mauvais résultats qui a coûté sa place au sélectionneur portugais Carlos Queiroz, remplacé par l’Egyptien Ehab Galal, 54 ans, passé par les bancs les plus prestigieux du championnat local (Zamalek, Ismaily et dernièrement Pyramids FC).

Galal devra se passer de son gardien N1 Mohamed El Shenaawy, touché par le Covid quelques jours après une nouvelle finale continentale perdue, cette fois en Ligue des Champions, avec Al Ahly (face au Wydad 0-2).

 

SOURCE : Africanews

Voir Aussi

Guinée : les révélations de l’avocat de Toumba Diakite suite au renvoi de son procès

Ouvert ce mercredi 28 septembre 2022, 13 ans après la commission des faits, le procès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 6 =