Chronique de Bouba : retour de la guerre froide ?

« De la Lybie à la Syrie, ils reproduisent les mêmes erreurs, leur politique extérieure nous fait saigner de l’extérieur, ambition pécuniaire, sous couvert d’humanité, condamnations arbitraires et silence injustifié, utilisation vulgaire du concept de LIBERTÉ. Pour la survie des vôtres, est ce que la mort des autres est vitale ? », Kery JAMES

L’actualité sur le Mali a suscité les réactions les plus contradictoires et les plus passionnées.

Il est vrai que la CEDEAO a toujours raté les grands événements, elle a toujours manqué les grands RDV pour redorer son blason mais que font les peuples qui la constituent pour inverser la tendance ?

Est-ce juste l’affaire des dirigeants ?

Penchons-nous sur le cas du Mali et parlons un peu politique, droit, économie, géopolitique et géostratégie.

Pour rappel, la CEDEAO a sanctionné le Mali avant-hier et sévèrement pour forcer entre autres la junte au pouvoir d’organiser des élections libres et démocratiques. Et d’ici là, les frontières terrestres et aériennes sont fermées, un embargo diplomatique, les échanges bloqués, l’économie asphyxiée parce que l’UEMOA est entré dans le bal en activant la BCEAO… bref la tête sous l’eau.

1- Droit , Politique, Géopolitique & Géostratégie

Le principe de sanctionner un pays qui se soustrait à des dispositions légales et réglementaires auxquelles il devrait se conformer ne dérange pas en soi mais il faudrait que ce soit un cas d’école et qu’il puisse s’appliquer à chaque fois que les mêmes cas se présentent et partout. Un coup d’état peut être un mal nécessaire dans certains cas, attention aux infox. Il fut un temps, quiconque qui pourrait renverser Hitler, Mussoliniou Hirohito serait probablement dans nos anales scolaires.

Il faudra juste étudier les statuts de l’UEMOA et de la CEDEAO pour voir si sur le plan juridique le Mali ne peut attaquer ces décisions qui émaneraient de ces institutions. Ces décisions pourraient être en contradiction avec certaines dispositions. Un texte préparé par le colon et transmis à la colonie qui le sert sur le plat au confrère est une trahison. Vous rappelez vos ambassadeurs mais est ce que la France a rappelé son ambassadeur à Bamako ?

Ouattara et sa bande ont quand même tripoté la constitution pour se représenter à un 3e mandat et qu’ont fait la CEDEAO et l’UEMOA ? Nada

Deby fils a réquisitionné le pouvoir à la mort de son père au Tchad faisant fi de toutes les dispositions constitutionnelles permettant au Président de l’Assemblée nationale de prendre le pouvoir par intérim, mais qu’ont fait la CEDEAO et l’UEMOA ? Nada

Jamais ces deux institutions n’ont apporté soutien à un pays malmené par le colon. Le cas de la Lybie est tout frais dans nos têtes. Le président Wade a apporté son soutien à Sarkozy qui a mis à genoux ce pays.  Oui la Lybie n’est pas membre mais l’Ukraine n’est ni membre de l’UE ni état fédéré des USA mais ces puissances lui ont apporté leur soutien.

Pourquoi la France est le seul pays à se réjouir de cette décision au point de proposer un texte aux Nations Unies pour entériner les sanctions visant un embargo sur le Mali ? Encore heureux de voir qu’il y a des Etats capables de lui dire NON et qu’elle se remette à sa place. La Chine et la Russie ont opposé un véto à ce texte. Ce qui dérange, ce n’est pas le coup d’état mais que le fait que le Mali veuille changer de partenaire.

Que se passe-t-il réellement au Mali ?

La France a décidé de quitter Tombouctou pensant laisser un vide qui sera occupé rapidement par les forces jihadistes afin de montrer que le Mali n’existe que parce qu’elle a ses forces militaires sur le terrain. L’Etat Malien a décidé de tourner la tête ailleurs et de faire appel à la Russie signant un contrat de partenariat militaire, ce qui fait très mal à l’ancien occupant. Le Mali a également décidé de collaborer sur le plan économique avec la Chine qui a décidé depuis des années de conquérir aussi le territoire africain et l’Iran. Normal que l’ancienne puissance coloniale veuille revenir à la table des négociations et pour ça, il faut activer les leviers des sanctions et pour les rendre légitimes et légales, il faut qu’elles passent par les organisations régionales que sont les dames CEDEAO et UEMOA. Je vois beaucoup d’internautes également se réjouir de la situation acclamant la Russie et la Chine tout en insultant la France. Attention la France comme les autres puissances ne font que défendre leurs intérêts, elles n’ont pas d’ami.

Comment la Russie peut venir en aide à des pays africains tout en refusant l’indépendance totale à des pays dérivés de l’URSS. Le cas de l’Ukraine ne cesse de défrayer la chronique internationale, la Crimée est un autre exemple et tant d’autres. La chine avec Taiwan, Hong Kong. Quoiqu’on puisse dire la France était là quand le Mali était sur le point de sombrer. Bonne ou mauvaise nouvelle ? En tout état de cause, les forces Serval puis Barkane sont venues à la rescousse du pays. La France mise double parce que la Russie, l’Iran et la Chine sont les pires adversaires de l’oligarchie de l’occident.

Le Mali n’a pas d’armée, que ces officiers regagnent les casernes et constituent une armée plutôt que de faire toujours appel à des forces extérieures. Ils risquent de passer du contrôle de la France å celui de la Chine et de la Russie beaucoup plus violents.

2- Economie

Rien que le Mali, on parle de centaines de milliards de nos francs pour le compte du trésor public. Notre cher Président a donc intérêt à revoir sa copie et de traiter le Mali comme un allié, un Etat frère, on parlait de la Fédération du Mali.  La France et l’Angleterre se sont embrouillées pendant des semaines sur la question des licences de pêche mais sont revenues à la table et trouver un consensus. L’Allemagne et la Russie, pourtant opposées sur les questions politiques, l’Allemagne s’est toujours opposée à de fortes sanctions sur la Russie car fortement dépendante de son gaz mais ces deux Etats ont des accords bilatéraux forts. Pourquoi nos dirigeants ne peuvent pas sortir du coma et faire usage de leur matière grise. Le port de Ndayanne pourtant bien tracé pour la sortie des camions « maliens » afin de maîtriser le flux mais désengorger en même temps Dakar risque de connaitre une grosse déception à la sortie de cette crise car le Mali pourrait revoir sa politique.
il pourrait se rediriger vers la Guinée, l’Algérie ou la Mauritanie qui est en train de concevoir aussi un énorme projet portuaire. Notre président n’a pas été à la hauteur des relations entre les peuples du Mali et de la Guinée. Il n’a pas regardé dans le passé, il y aurait vu l’empire du Mali, le Mandé, la fédération du Mali, et tant d’autres raisons qui auraient fait que le Sénégal devrait être le pays qui pose son véto pour défendre le Mali s’il existe un véto bien sûr.

« Faut-il que l’on meure pour quitter le sommeil ? on n’a plus le choix, on doit vivre ou mourir ensemble », Kery JAMES

B.NDIOUR SOUFY

Voir Aussi

Congo : pourquoi le ministre des Finances a-t-il été limogé ?

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a procédé samedi soir à un léger réaménagement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 3 =