Coronavirus : le Pérou signale un premier décès dû au « flurona »

Le ministère péruvien de la Santé a signalé jeudi le premier cas mortel de « flurona », une infection simultanée de la grippe -flu en anglais- et du nouveau coronavirus, dans le pays. Il s’agit d’un patient de 87 ans présentant des comorbidités et qui n’était pas vacciné contre le nouveau coronavirus.

La personne décédée appartenait aux trois cas de flurona détectés dans la région d’Amazonas (nord), selon César Munayco, chercheur au Centre national d’épidémiologie, de prévention et de contrôle des maladies dépendant du ministère.

Les deux autres cas comprennent un mineur et une personne de 40 ans qui était entièrement vaccinée contre le nouveau coronavirus, a-t-il précisé.

Ces patients présentaient des symptômes tels que la toux, le mal de gorge et un malaise général, a précisé M. Munayco, qui a exhorté le public à se faire vacciner tant contre le nouveau coronavirus que contre la grippe car cela « réduit le risque de décès ».

« Il est important de prendre cela en compte, car nous avons actuellement une importante épidémie de grippe H3N2 dans les zones de jungle du pays, comme (les régions de) Loreto, San Martin, Amazonas et Ucayali », a averti le chercheur.

Le Pérou a annoncé mardi qu’il subissait sa troisième vague d’infections au nouveau coronavirus, accélérée par l’arrivée en décembre du variant Omicron, qui a déjà entraîné 309 cas confirmés dans cette nation sud-américaine.

Voir Aussi

La population du monde francophone atteint 536 millions d’habitants

Après avoir récemment dépassé l’Union européenne, dans ses anciennes frontières incluant le Royaume-Uni, le monde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 4 =