Côte d’Ivoire: excédent de 477,7 milliards de FCFA de la balance des paiements en 2019

Après un solde global positif de 284,6 milliards de FCFA (426,900 millions d’euros) en 2018, la balance des paiements extérieurs  de la Côte d’Ivoire s’est soldée, en 2019, par un excédent de 477,7 milliards de FCFA (716,550 millions d’euros), selon les données établies par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) validées par le Comité de la balance des paiements de ce pays.

Cette performance a été réalisée dans un contexte marqué par une croissance de l’activité économique qui a été moins forte qu’en 2018. En effet, le produit intérieur brut (PIB) a enregistré, en termes réels, une progression de 6,2%, après 6,9% en 2018.

Quant à la balance des transactions courantes, elle a enregistré un déficit, de 790,3 milliards de FCFA (-2,3% du PIB), plus faible que celui de 2018 qui a été de 1.268,9 milliards de FCFA (-3,9% du PIB), en relation avec l’amélioration de la balance commerciale des biens. Le solde excédentaire de la balance des biens a ainsi augmenté de 50,9%, en lien avec la hausse, en valeur, des exportations (+779,5 milliards) plus forte que celle des importations (+156,6 milliards). Le déficit des services s’est, de son côté, creusé de 2,7% en 2019, en relation, notamment, avec la hausse du fret de marchandises, des services techniques, liés au commerce et autres services aux entreprises et la construction. S’agissant du déficit du revenu primaire, la BCEAO signale qu’ il s’est aggravé de 8,9%, en passant de 904,9 milliards de FCFA en 2018 à 985,8 milliards de FCFA en 2019, du fait de la hausse des revenus d’investissements consécutive à l’augmentation des passifs financiers de l’économie vis-à-vis de l’étranger.

Quant au revenu secondaire, son déficit s’est accru de 9,2% par rapport à 2018. « Cette aggravation du déficit est liée essentiellement à la progression des transferts personnels, principalement les fonds émis par les travailleurs migrants », explique la BCEAO.

Pour ce qui est du solde positif du compte de capital, il s’est amélioré de 24,4%, grâce à l’augmentation des dons projets reçus par l’Administration publique au cours de l’année. Le compte financier affiche un solde négatif de 1.164,2 milliards de FCFA, après celui de 1.471,1 milliards de FCFA  en 2018. Il ressort ainsi un accroissement net, plus faible, des engagements de l’économie ivoirienne vis-à-vis de l’étranger en 2019 par rapport à l’année 2018. Selon la BCEAO, cette évolution s’explique notamment par le recul des flux financiers entrants au titre des investissements de portefeuille. Toutefois, les investissements directs étrangers et les autres investissements ont augmenté en 2019 par rapport à 2018.

Voir Aussi

Sénégal: 168 nouveaux cas de covid et 10 décès enregistrés ce jour

Cent-soixante-huit (168) personnes ont contracté la Covid-19 qui a également causé 10 décès au cours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =