Côte d’Ivoire: le Président Ouattara et l’opposant Henry Konan Bédié ont « brisé la glace »

Le président ivoirien Alassane Ouattara, réélu à la tête de la Côte d’Ivoire pour un troisième mandat controversé, et son principal opposant l’ex-président Henri Konan Bédié ont « brisé la glace » lors de leur rencontre mercredi à Abidjan, destinée à apaiser les violences électorales meurtrières en Côte d’Ivoire.

« C’était une première rencontre pour briser la glace et rétablir la confiance », a déclaré M. Ouattara, au terme de l’entrevue qui a duré une quarantaine de minutes à l’hôtel du Golf, un lieu symbolique de la crise post-électorale de 2010-11.

« Nous avons pu briser le mur de glace et le mur de silence », a renchéri M. Bédié, les deux hommes promettant d’autres rencontres à venir, lors d’un bref point de presse commun dans le hall de l’hôtel, devant une centaine de journalistes.

C’était la première rencontre entre les deux hommes – rivaux depuis 30 ans sur la scène politique ivoirienne – depuis l’élection présidentielle du 31 octobre, boycottée par l’opposition, qui n’en reconnaît pas les résultats. Et même depuis août 2018, après la rupture politique entre les deux hommes, longtemps alliés.

« Nous allons dans les jours et semaines à venir continuer à nous téléphoner et à nous rencontrer pour qu’enfin le pays soit ce qu’il était avant », a promis M. Bédié.

« La paix est la chose la plus chère à tous les deux et à tous les Ivoiriens et nous avons décidé d’oeuvrer pour qu’il en soit ainsi », a assuré le président Ouattara, alors que la Côte d’Ivoire est secouée depuis trois mois par des violences électorales qui ont fait 85 morts et près de 500 blessés.

C’est dans l’hôtel du Golf que M. Ouattara, alors président élu, s’était installé avec son gouvernement et ses alliés de l’époque, dont Henri Konan Bédié, lors de la crise de 2010-2011 qui l’opposait à Laurent Gbagbo, ce dernier refusant de reconnaître sa défaite à la présidentielle.

Voir Aussi

Etats-Unis: Trump a finalement donné son feu vert au processus de transfert du pouvoir à Joe Biden

Après deux semaines d’incertitude, le président américain a finalement donné lundi soir son feu vert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 27 =