Côte d’Ivoire: les vendeuses des produits vivriers s’engagent à baisser leurs prix

En attendant le plafonnement annoncé des prix du riz, de la viande, de l’huile et de la farine, le Ministère du Commerce et de l’Industrie poursuit ses consultations avec les différents acteurs des secteurs dont les produits ont connu une hausse. Et ce, conformément aux mesures prises par le gouvernement lors du dernier Conseil des ministres. En effet, après les acteurs des filières Riz, huile, viande et farine, c’était autour de ceux du vivrier représentés par les présidentes des marchés, d’être consultés par le Ministère .

« C’est grâce à vous que les populations arrivent à se nourrir. Donc, faites en sorte que les prix des produits baissent sur les marchés. Je compte sur vous », les a exhortés Koizan Aimé, directeur général du Commerce intérieur. Il a invité les présidentes des coopératives à mettre tout en œuvre, afin que les prix fixés par le gouvernement soient respectés.

Un message bien perçu par ces femmes, qui promettent de s’engager aux côtés du gouvernement, dans la lutte contre la vie chère. « Vu la souffrance des populations, nous allons voire comment baisser les prix », rassure Zamblé Lou Thérèse, présidente de la coopérative des femmes du marché de Treichville.

Selon Dr Ranie- Didice Bah-Koné, Secrétaire exécutive du Conseil National de Lutte contre la Vie Chère (CNLVC), cette rencontre vise à informer les acteurs du vivrier et plus précisément les présidentes des marchés, des mesures immédiates prises par le gouvernement pour lutter contre la vie chère. « Vous avez votre partition à jouer dans cette lutte. Car, c’est vous qui gouverner les marchés. Et donc qui pouvez faire appliquer les prix », soutient-t-elle.

Voir Aussi

Guinée: deux colonels nommés au ministère de la Défense nationale

Mis à la retraite le 12 octobre 2021, le Général de Brigade aérienne Sidy Yaya …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 7 =