Côte d’Ivoire: quand la rupture politique entre Simone et Laurent Gbagbo se précise

Simone Gbagbo prend de plus en plus ses distances du nouveau parti de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo dénommé « Parti des Peuples Africains ». La preuve, elle aurait refusé de faire partie de l’équipe de cette formation politique qui a été portée sur les fonts baptismaux le 16 octobre 2021.

Intervenant sur les antennes de Life Tv dans l’émission « le talk », le président-exécutif nouvellement choisi du parti, Hubert Oulaye, a déclaré être celui qui était en mission pour convaincre l’ex-première dame de rejoindre le parti, une mission que lui a confiée Laurent Gbagbo.
« Comme vous l’avez constaté, Madame Simone Gbagbo n’était pas au congrès constitutif. Alors question, est-ce qu’elle vient ou est-ce qu’elle ne vient pas ? L’intention du président était de voir au fond si elle est partante ou si elle n’est pas partante. Il a prévu sa place au comité stratégique et politique en se disant, même si on ne l’a pas vu au congrès, elle n’était pas là, elle était au Congo, peut-être qu’elle a l’intention de continuer. J’ai prévu sa place, tu le lui dis. Et c’est ce que j’ai fait », a-t-il déclaré.
Selon l’ancien ministre et député, «Simone Gbagbo a souhaité ne pas continuer avec l’équipe actuelle». Un refus qui montre clairement que l’idéologie entre les deux personnalités se fracturent de plus en plus.

Voir Aussi

Les guinéens réclament justice aux funérailles de M’mah Sylla

Plus d’une centaine de Guinéens se sont réunis mercredi 24 novembre à Conakry la capitale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =