Croissance post-Covid-19 en Afrique: Mo Ibrahim exhorte un changement de paradigme

La fondation Mo Ibrahim a fait savoir que la relance post-pandémie constitue l’occasion de définir et de porter un nouveau modèle de croissance en Afrique. Dans son nouveau rapport intitulé Forum Ibrahim 2021, publié mercredi 2 juin, l’organisation a fait une analyse de la situation économique post covid-19 du continent.

Ce document révèle que la pandémie a fait ressortir 4 grandes tares de l’économie africaine. Il s’agit de la fragilité des structures de santé, de la vulnérabilité d’un modèle de croissance économique excessivement dépendant de l’extérieur, du risque de régression des progrès accomplis en matière de développement et de droits humains, ainsi que la potentielle recrudescence de l’instabilité.

Commentant le rapport en amont de l’Ibrahim Governance Week-end (IGW) 2021 ( du 3 au 5 juin 2021) , Mo Ibrahim , fondateur et président de la Fondation Mo Ibrahim, a laissé entendre cette pandémie doit être un catalyseur pour un développement socioéconomique durable en Afrique .

Pendant trois jours, spécialistes, économistes, juristes, entrepreneurs …vont échanger sur plusieurs thèmes concernant les effets de la COVID-19 sur les systèmes sanitaires, économiques et politiques de l’Afrique.

En rappel, l’IGW rassemble chaque année des leaders, des décideurs et des représentants de la jeunesse issus des quatre coins d’Afrique et d’ailleurs, pour débattre sur des questions d’une importance capitale pour le développement du continent. Dans la lignée des conclusions du Rapport du forum, l’IGW 2021 portera sur l’impact de la COVID-19 en Afrique ainsi que sur la stratégie de sortie de crise du continent.

Voir Aussi

Les Ethiopiens aux urnes sur fond de famine au Tigré

Les Ethiopiens ont commencé à voter lundi matin pour une élection attendue et scrutée, qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 26 =