Flux migratoires: Dakar et Madrid pour la promotion d’une « migration circulaire »

Le Premier ministre espagnol, Pedros Sanchez a annoncé, vendredi à Dakar, la mise en place avec le Sénégal d’une politique de « migration circulaire » en vue de mieux gérer les flux migratoires.
« Nous avons signé aujourd’hui, un mémorandum d’entente pour encourager la migration circulaire. L’Espagne veut impulser et ordonner les flux migratoires en suivant les canaux légaux », a-t-il dit.
Le Premier ministre Espagnol et le président de la République Macky Sall ont animé, une conférence de presse conjointe.
Le président Sall s’est entretenu vendredi pendant plusieurs heures avec le Premier ministre espagnol, en visite officielle à Dakar depuis jeudi.
Selon Pedros Sanchez, la migration circulaire sera un « tournant » dans la coopération entre les deux pays en matière de migration.
« La déclaration que nous avons signée avec le Sénégal aujourd’hui, en matière d’émigration clandestine et le mémorandum d’entente sur la gestion des flux migratoires est pour encourager la migration circulaire et développer le cadre institutionnel pour mieux gérer les flux migratoires en mettant l’accent sur les plus vulnérables, les femmes, les enfants et les personnes handicapées », a expliqué le Premier ministre espagnol.
Il a plaidé pour une émigration régulière qui sera bénéfique pour les deux pays.
« Le Sénégal est un partenaire incontournable dans la gestion de la route Atlantique, en ce qui concerne l’émigration. Les sénégalais sont 71.020 et sont enregistrés comme résidents en Espagne. Les sénégalais sont bien intégrés dans notre société. Nous sommes trop fiers d’eux », a fait savoir Pedros Sanchez.
Il a ajouté que l’Espagne est en faveur d’une émigration sûre, régulière et ordonnée, en signalant la poursuite des relations bilatérales en matière d’émigration avec le Sénégal
Il a rappelé que la politique migratoire de l’Espagne est basée sur la dimension « préventive et le retour ».
De son côté, le président Sall a indiqué que l’action du Sénégal est de consolider la présence de plus 70.000 sénégalais en Espagne.
« Nous voulons organiser des départs saisonniers. L’Espagne a des besoins de main-d’œuvre. Cette main d’œuvre peut être organisée, j’ai déjà mis en place un Task force(…) pour sélectionner sur la base du cahier de charges des jeunes volontaires et candidats pour aller pour une période et après la saison revenir », a expliqué Macky Sall.
Il a fait remarquer que la solution pour l’Afrique, n’est pas de laisser mourir ses enfants dans l’océan, mais leur donner des perspectives.

Voir Aussi

Béchir Ben Yahmed, fondateur de Jeune Afrique n’est plus

Le fondateur de Jeune Afrique s’est éteint ce lundi 3 mai à l’âge de 93 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 1 =