Détournements de deniers publics: l’ancien PM malien Boubèye Maïga incarcéré

L’ancien Premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga est emprisonné à la maison d’arrêt de Bamako. Chef de gouvernement sous l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita de 2017 à 2019, il est poursuivi pour escroquerie, faux, usage de faux et favoritisme dans le cadre de l’achat en 2014, d’un avion présidentiel, d’un montant de 30 millions de dollars. Le Bureau, vérificateur général, l’autorité malienne qui a épinglé l’acquisition l’accuse d’avoir surfacturé l’appareil.

À l’époque des faits Soumeylou Boubeye Maïga était ministre de la Défense. Comme lui, l’ancienne ministre de l’Économie et des Finances, Bouaré Fily Sissoko a été transférée à la prison pour femmes de Bollé pour les mêmes motifs de détournements de fonds publics. À noter que cette affaire avait été classée en 2018 sans suite, mais mardi, le procureur de la Cour suprême, Mamadou Timbo, l’a rouvert estimant que le travail judiciaire se poursuivra.

Soumeylou Boubèye Maïga avait été contraint de quitter ses fonctions en avril 2019 après le massacre de plus de 160 civils dans le centre. Réputé disposer d’un important réseau dans les milieux sécuritaires maliens et régionaux, il dirige l’ASMA-CFP (Alliance pour la solidarité au Mali- Convergence des forces patriotiques).

Il avait été contraint de quitter le ministère de la Défense en mai 2014, après une lourde défaite de l’armée à Kidal (nord-est) face à la rébellion touareg. Nommé Premier ministre en 2017, il avait été contraint à la démission en avril 2019 après le massacre le mois précédent de quelque 160 civils peuls à Ogossagou (centre) et une série de manifestations contre la gestion de l’Etat.

Voir Aussi

Maroc: début de la commercialisation de la Citroën Ami 100% électrique

Développée à Casablanca et fabriquée à l’usine Stellantis à Kénitra, la petite Ami est lancée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 2 =