La douane sénégalaise annonce un programme de réorganisation de ses unités transfrontalières

Image associée
Les douanes sénégalaises se sont inscrites dans une perspective de restructuration de ses unités frontalières à travers « un ambitieux programme » de réorganisation et d’équipement en moyens modernes de contrôles, a indiqué lundi à Dakar leur directeur général, Oumar Diallo.
Le directeur général des douanes s’exprimait à l’ouverture de l’édition 2019 de la Journée internationale de la douane, dont le thème est axé sur « Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et des marchandises », une manifestation célébrée le 26 janvier de chaque année.
Mais au Sénégal, sur proposition du directeur général des douanes, elle a été décalée de deux jours « pour une meilleure participation de tous les acteurs impliqués dans la chaine logistique », a-t-on appris des organisateurs.
Le thème des « frontières smart » (frontières intelligentes) est une invite « à réfléchir, ensemble, sur les grands défis douaniers de l’heure », selon le directeur général des douanes, en vue de « promouvoir des frontières intelligentes dont l’effectivité sera évaluée à travers des indicateurs de performance intégrant l’automatisation des procédures douanières et la gestion des risques ».
Selon Oumar Diallo, cette gestion de risques, appliquée aux technologies de l’information et de la communication, devrait permettre aux administrations des douanes de « mieux définir des canevas de contrôle avec méthode et efficacité sous l’angle du moins de contrôle, mieux de contrôle ».
Dans cette perspective, le directeur général des douanes s’est réjoui de la « collaboration étroite » entre l’institution qu’il dirige et les autres forces de défense et de sécurité.
Il estime que « cette collaboration gagnerait à être consolidée dans la mise en œuvre des procédures résilientes dans un cadre plus global de gestion coordonnée des frontières ».
Il a aussi annoncé que la douane « se soumet, par ailleurs, à une évaluation du secteur privé qui (…) va identifier avec elle, les externalités négatives impactant les procédures douanières aux frontières, afin d’en déterminer les causes et les mesures correctives nécessaires ».
Le ministre délégué chargé du Budget Birima Mangara, qui présidait la cérémonie officielle d’ouverture de cette manifestation, a pour sa part invité la douane à une « accélération du processus de dématérialisation intégrale des procédures douanières ».
« Cette dématérialisation entrainera sans nul doute une amélioration évidente » du climat des affaires. « Tout comme elle permettra un service fiable et de qualité au grand bénéfice des utilisateurs », a souligné M. Mangara.
La cérémonie a également été l’occasion pour la douane de remettre des médailles d’honneur à certains de ses agents.
Des certificats de mérite de l’Organisation mondiale des douanes ont également été décernés à des institutions partenaires telles que la Police nationale, la gendarmerie, l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) et le Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC).
Afroactu.com

Voir Aussi

UMOA: 1431,9 milliards de FCFA de prêts alloués par les SFD à fin juin 2019

  L’encours des crédits alloués par les Systèmes financiers décentralisés (SFD) de l’Union monétaire ouest …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =