Élections au Zimbabwe: un scrutin historique

Un scrutin qui n’a rien à voir avec les précédents, c’est le constat de la plupart des observateurs. Le vote s’est déroulé dans le calme tout d’abord, sans violence, en tout cas dans la capitale, contrairement aux derniers scrutins sous le régime de Robert Mugabe.

D’autre part le taux de participation est élevé, on parle de 75%, ce qui contraste là aussi avec l’apathie des élections précédentes.

C’est que l’enjeu est de taille. Le candidat du parti au pouvoir, Emmerson Mnangagwa, qui a évincé Robert Mugabe, apparaît comme le favori. Mais les derniers sondages annonçaient un face à face serré avec son rival, Nelson Chamisa. Selon plusieurs analystes politiques, si le vote est libre et transparent, il pourrait y avoir un second tour.

Les opérations de dépouillement des bulletins de vote ont commencé dès la fermeture des bureaux de vote hier soir. Et les résultats officiels devraient être annoncés dans un délai de cinq jours, bien que de premières tendances pourraient être connues dès ce mardi.

D’ailleurs, dès ce mardi matin, Nelson Chamisa revendique une «victoire éclatante» sur le réseau social twitter.

Rfi

 

Voir Aussi

Législatives guinéennes: une victoire à la soviétique au goût amer pour le Président Condé

En Guinée, le double scrutin référendaire et législatif organisé le 22 mars 2020 dans l’angle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =