Etats-Unis: Donald Trump n’a payé que 750 dollars d’impôts

Le milliardaire et président américain n’est pas le meilleur des contribuables. Donald Trump n’a payé que 750 dollars d’impôts fédéraux sur le revenu lors de l’année qui l’a vu gagner la présidence, rapporte une enquête du Times. L’intéressé a qualifié l’investigation de «fake news».

Le journal ajoute par ailleurs que le même montant de 750 dollars a été payé par Donald Trump au cours de sa première année à la Maison Blanche. Se vantant de détenir des «putains de 7 milliards de dollars » lors de sa campagne victorieuse de 2016 où il a battu Hillary Clinton, le candidat de «la loi et l’ordre» n’avait payé aucun impôt sur le revenu au cours de 10 des 15 années précédentes, «en grande partie parce qu’il avait déclaré avoir perdu beaucoup plus d’argent qu’il n’en avait gagné», précise le Times.

Ces précisions ébranlent l’image du patriote milliardaire. Soit il est milliardaire et il a berné le fisc de son pays. Soit il ne l’est pas et a battu son image de riche et talentueux entrepreneur sur la publicité mensongère. Promoteur immobilier ruiné, sauvé par ses talents de showman de la télé-réalité, Donald Trump, sous prétexte de ses pertes d’alors, avait réclamé au fisc un remboursement de 72,9 millions (à peu près les impôts qu’il a payé sur ses gains télévisuels). Le fisc, soudain soupçonneux, a lancé un audit… toujours en cours. L’Etat pourrait plutôt choisir de lui réclamer 100 millions de $.

Voir Aussi

L’ONU lutte contre les fausses informations sur la Covid-19

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lancé mercredi une nouvelle campagne baptisée “#MarquonsUnePause”, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =