Etats-Unis: Joe Biden se lance dans la course à la présidentielle pour 2020

https://media.channel3000.com/mmm-global-us-east-1/photo/2018/08/07/Joe%20Biden%20at%20Biden%20Courage%20Awards.jpg.jpg_37956860_ver1.0_1280_720.jpg

 

Après une réflexion de plusieurs mois, à 76 ans, l’ancien vice-président démocrate Joe Biden a annoncé qu’il se lançait dans la course à la maison blanche ce jeudi, pour les prochaines élections de 2020.

« Les valeurs fondamentales de cette nation, notre rang dans le monde, notre démocratie même, tout ce qui a fait l’Amérique, est en jeu. C’est la raison pour laquelle j’annonce ma candidature à la présidence des États-Unis », a déclaré Joe Biden sur son compte Twitter.

Joe Biden a laissé régner le suspense pendant des mois, mais il avait ravivé à plusieurs reprises les spéculations quant à sa candidature. En décembre 2018, dans le cadre de la promotion de son dernier livre, il déclarait notamment: « Je pense que je suis la personne la plus qualifiée dans le pays pour être président« .

« Ma famille et moi avons besoin de décider d’une même voix si nous sommes prêts, nous faisons tout en tant que famille », avait-il alors précisé.

En passer par la primaire démocrate

Joe Biden devra avant tout en passer par les primaires. Après deux tentatives malheureuses pour les présidentielles de 1988 et 2008. Barack Obama l’avait ensuite choisi comme vice-prédisent pour ses deux mandats, de  2009 à 2017. Il avait passé son tour pour la campagne de 2016, trop affecté par le décès de l’un de ses fils.

Il devient le 20e candidat à briguer l’investiture démocrate pour la présidentielle de novembre 2020: un nombre record pour un groupe qui présente aussi une diversité sans précédent dans l’histoire américaine. Joe Biden devra se confronter avec des candidats médiatiques aux nouveaux visages, et bien plus jeunes, comme le maire modéré Pete Buttigieg.

Avec 29,3% des suffrages, le centriste Joe Biden partage le peloton de tête démocrate avec le sénateur très à gauche Bernie Sanders (23%), selon la moyenne établie par le site RealClearPolitics (du 5 au 21 avril). Puis suivent, plus loin derrière, la sénatrice Kamala Harris (8,3%), le maire de South Bend Pete Buttigieg (7,5%), la sénatrice progressiste Elizabeth Warren (6,5%) et l’ex-élu du Texas Beto O’Rourke (6,3%).

Récentes accusations

Les dernières semaines d’attente avant sa candidature ont en outre été assombries par les témoignages de plusieurs femmes qui l’ont accusé de les avoir profondément gênées avec ses célèbres marques d’affection: baiser sur la tête, mains sur les épaules… S’il a promis, face à la polémique, d' »être plus attentif », il ne s’est pas excusé pour autant.

 

AfroActu.com

Voir Aussi

Sénégal: l’activité industrielle se bonifie de 4,8% en mai 2019

    Après une chute de 4,7% enregistrée au mois d’avril 2019, l’activité industrielle du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =