Faux billets: le Procureur requiert 2 ans de prison dont 8 mois ferme contre Thione Seck

 

Le procureur de la République a requis 5 ans ferme contre Alaye Djité et 2 ans dont 8 mois ferme contre Thione Seck. En sus, il a demandé la confiscation et la destruction de tous les faux billets. Dans son réquisitoire le parquet a fait savoir que la piste de renseignement a été privilégiée par les éléments de la section de recherches et il y a des éléments constants dans ce dossier.

Après plusieurs recoupements, les enquêteurs ont procédé à l’arrestation des deux prévenus. Ils ont arrêté Alaye Djité à bord de son véhicule avec des faux billets. Une perquisition faite chez lui a permis aux enquêteurs de mettre la main sur une machine de fabrication de faux billets et 8 millions de francs CFA. Il y a plusieurs contrevérités dans les déclarations des deux prévenus.

« Thione Seck nous a dit qu’il a été victime d’escroquerie, qu’il a été marabouté mais il y a beaucoup de légèretéS dans ses propos, par rapport à la remise, par rapport à la structure gambienne… Et quand les gendarmes ont fait irruption chez lui, Thione Seck a tenté de jeter des faux billets par la fenêtre », a expliqué le parquet. Qui a demandé la disqualification des faits initialement retenus contre Thione Seck en détention et mise en circulation.

Thione Seck au Procureur : « C’est après que je me suis rendu compte qu’il m’avait roulé dans la farine »

Après les déclarations de Thione Seck à la barre, le maitre des poursuites est revenu à la charge par rapport à la remise. « Quand Joachim Cissé m’a remis le sac, je ne l’avais pas ouvert. Je ne voyais que les billets qui se trouvaient au-dessus. Le reste était très bien paqueté. Et pour mieux m’appâter, il m’avait cité des noms de grandes personnalités de ce pays. Après qu’il m’a remis le sac, il est revenu le lendemain pour me demander de lui prêter 85 millions FCFA. Je lui ai remis le montant sans arrière-pensée. C’est après qu’il est parti que je me suis rendu compte qu’il m’avait roulé dans la farine », a expliqué Thione Seck. A la question du procureur de savoir pourquoi il ne l’avait pas remis sur l’argent que ce dernier l’avait remis la veille, Thione Seck de rétorquer : « Quand il me montrait l’argent tout était sous toile. Je ne voulais en toucher parce que nous n’avions pas encore signé le contrat ».

Le procureur revient à la charge pour lui demander s’il avait l’habitude de signer des contrats par téléphone. « Les signatures de contrats démarrent par téléphone. Quand le montant est important, je ne signe pas le contrat sans la présence de mes avocats. On devait signer le contrat 5 jours après la remise du montant parce que cela devait se faire devant les autres membres du groupe qui l’avait contacté », a expliqué Thione Seck.

 

AfroActu.com

 

Voir Aussi

Football: Gyan Asamoah annonce sa retraite internationale

  Gyan Asamoah, attaquant des Black Stars du Ghana, a annoncé ce lundi via Twitter, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 19 =