Felwine Sarr appelle à « déconstruire le discours ethnographique » sur l’art africain


L’universitaire et économiste sénégalais, Felwine Sarr, a souligné samedi à Dakar, la nécessité de déconstruire les discours accompagnant les objets culturels africains exposés dans les musées occidentaux afin d’envisager leur réappropriation.

‘’L’enjeu est de déconstruire les discours qui accompagnent ces objets culturels, repenser les formes des musées et les scénographiques des objets culturels contenus dans ces lieux’’, a-t-il préconisé lors d’un colloque ouvert samedi au Musée des civilisations de Dakar sur le thème : ‘’ ‘’Patrimoine matériel, immatériel et altérité’’.

Dans le contexte d’un débat sur la restitution des objets culturels gardés dans des musées étrangers, notamment en France, il est nécessaire de voir comment réapproprier ces objets classés dans les collections dites ethnographiques, a renchéri Felwine Sarr.

Il a insisté sur l’importance de réinterroger la notion de Collection ethnographie dans la mesure où une collection porte un discours. ‘’Les objets issus de la +colonialité+ et la manière d’entrevoir leur scénographie dans les musées occidentaux ont représenté un type de discours sur nos société’’, a-t-il ainsi commenté.

Selon Sarr, le continent africain ne doit pas reprendre le même discours mais le réinventer dans ses propres musées.

‘’Ils ont figé ces objets dans une forme de signification. Le travail que nous devons faire consiste à les resocialiser et à leur redonner une signification’’, a fait savoir l’universitaire qui avait été, avec l’historienne de l’art française Benedicte Savoy, chargé de travailler sur la problématique de la restitution des objets d’arts africains gardés en France.

L’initiative émanait du président français Emmanuel Macron.

 

AfroActu.com

Voir Aussi

Paludisme: 387 700 moustiquaires imprégnées seront distribuées à Kaffrine (région médicale)

  La région médicale de Kaffrine projette cette année de distribuer 387.700 moustiquaires imprégnées à longue durée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =