Indice de liberté humaine : le Maroc 134e sur 165 pays

Le Maroc se classe 134e sur 165 pays dans l’indice de liberté humaine, « Human Freedom Index », pour l’année 2021. Le classement a pour but de suivre les degrés de liberté des sujets en fonction des niveaux de liberté personnelle et économique.

Le rapport 2021, co-publié par deux groupes de réflexion, le Cato Institute aux États-Unis et le Fraser Institute au Canada, a utilisé 82 indicateurs pour évaluer les pays de 2008 à 2019, qui est l’année la plus récente pour laquelle il existait des données comparables à l’échelle internationale.

En ce qui concerne l’indice de liberté économique, le Maroc se classe 102e au niveau international (6,69 points), tandis que son rang est de 146 au niveau international pour l’indice de liberté personnelle (5,33 points).

Au niveau de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, Israël est arrivé premier (la 62e place), suivi par la Jordanie (la 94e place), le Liban (la 108e place), la Tunisie (116e place), puis le Koweït (la 121e place), ainsi que le Qatar (121e place). 128), les Émirats arabes unis (131e) et Oman (133e).

Quant au classement africain, le Cap-Vert arrive en tête du classement avec sa 36e place mondiale, en plus du Botswana, qui se classe 53e dans le monde, puis des Seychelles, qui se classent 57e mondialement, de la Namibie, qui se classe 66e mondialement, et du Ghana, qui se classe 70e.

Au niveau mondial, la Suisse s’est classée première, tandis que la Nouvelle-Zélande est arrivée en deuxième, suivie du Danemark (3),  l’Estonie (4), l’Irlande (5), la Finlande et le Canada (6), l’Australie (8), la Suède (9) et le Luxembourg (10).

Selon le rapport, 83 % du monde a connu une baisse de la liberté entre 2008 et 2019, ce qui représente « une tendance inquiétante » qui a précédé la pandémie du Covid-19 et des restrictions associées.

Les données du rapport montrent que les plus grandes régressions dans le monde ont été dans les domaines de la liberté d’expression, la liberté de religion et la liberté d’association, de réunion et de la société civile. « Nous nous attendons pleinement à voir une détérioration des indicateurs de liberté mondiale dans les futurs rapports », indique le rapport.

Voir Aussi

Mali : le Président de la transition à remis des équipements et aéronefs à l’Armée de l’air

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a présidé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 19 =