Indonésie: plus de 80 morts après un séisme sur l’île de Lombok

Au moins t81 personnes ont été tuées, et des centaines d’autres blessées, lors d’un séisme de magnitude 7 qui a secoué, dimanche 5 août, l’île indonésienne de Lombok (sud), située à l’est de Bali, où se trouvent de nombreux touristes, selon les autorités.

Selon l’Institut américain de géophysique (USGS), le séisme s’est déclenché à dix kilomètres de profondeur. Il a été suivi de deux répliques, dont une de magnitude 5,4. L’épicentre se situait en mer à 18 kilomètres au nord-ouest de Lombok, loin des principaux endroits touristiques du sud et de l’ouest de l’île. L’alerte au tsunami lancée dans un premier temps a été levée.

Des bâtiments peu solides
Un haut responsable des secours de Mataram, principale ville de l’île, a indiqué à l’AFP que le bilan avait atteint 82 morts. Auparavant, le porte-parole des équipes de sauvetage de Mataram, Agus Hendra Sanjaya, avait fait état de 19 corps à l’hôpital Tanjung (nord de Lombok) et d’au moins 52 blessés.

Un porte-parole de l’agence indonésienne de gestion des catastrophes a rapporté que de nombreux bâtiments avaient été endommagés à Mataram, principale ville de Lombok. « Il s’agissait pour la plupart de bâtiments construits avec des matériaux peu solides », a-t-il cependant précisé.

Des secousses ont été ressenties pendant quelques secondes à Bali, où les habitants et les touristes, pris de panique, ont quitté leur logement, les hôtels et les restaurants où ils se trouvaient.

17 morts dans un séisme le 29 juillet
L’île de Lombok, qui abrite le mont Rinjani, le deuxième volcan actif le plus haut d’Indonésie, a déjà été frappée le 29 juillet par un tremblement de terre qui avait fait 17 morts et détruit des centaines de bâtiments sur l’île. Il avait provoqué des glissements de terrain, prenant au piège des randonneurs sur les sentiers de montagne de l’île.

L’Indonésie est située sur la fameuse « ceinture de feu » du Pacifique, là où des plaques tectoniques se rejoignent et où se produisent beaucoup d’éruptions volcaniques et de tremblements de terre.

En 2004, un tsunami provoqué par un séisme sous-marin de magnitude 9,3 au large de Sumatra (ouest de l’Indonésie) avait fait 220 000 morts dans les pays riverains de l’océan Indien, dont 168 000 en Indonésie.

Le monde

 

Voir Aussi

Sénégal / Affaire Amar Mbaye: la famille annonce une plainte contre X

La famille du jeune boulanger mort dans la nuit de vendredi à samedi à Thiès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 24 =