Iran: Netanyahou met en garde Merkel

Pour le chef du gouvernement israélien, si Téhéran a pu renforcer sa présence militaire au Moyen-Orient, notamment au Yémen ou en Syrie, c’est grâce à la manne financière libérée par la levée des sanctions économiques après la signature en 2015 de l’accord sur le nucléaire. L’objectif de l’Iran est « de mener une guerre de religion en Syrie, en majorité sunnite », a-t-il assuré lors d’une conférence de presse avec la chancelière à Berlin.

« Une nouvelle guerre de religion »

« Cela risque de provoquer une nouvelle guerre de religion – cette fois une guerre de religion à l’intérieur de la Syrie – et la conséquence sera beaucoup plus de réfugiés et vous savez exactement où ils iront », a-t-il déclaré à la chancelière allemande.

France 24

Voir Aussi

Tunisie: Habib Jemli, ou le dilemme d’un gouvernement de consensus

  Le personnage clé de la gouvernance tunisienne proposé par Ennahda, premier parti des dernières …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 2 =