Kaolack: saisie de 60 tonnes de fer non conforme aux normes de fabrication

 

Soixante tonnes de fer non conforme aux normes de fabrication requises d’une valeur évaluée à 24 millions de francs CFA ont été saisies par le service régional du commerce de Kaolack, a révélé vendredi le commissaire aux enquêtes économiques, Saidou Nouou Barro.

« Au cours de nos opérations de contrôle, nous avons procédé à la saisie de 60 tonnes de fer évaluées à environ 24 millions de francs CFA », a-t-il déclaré.Il a fait état d’une « non-conformité de ce fer à béton aux dispositions de l’arrêté interministériel réglementant les conditions de fabrication, d’exportation et de commercialisation du métal au Sénégal ».

Selon M. Barro, le contrôle est fait à quatre niveaux : le contrôle au marquage pour identifier l’origine du fer, la longueur du fer (longueur légale 12 m), le diamètre et la masse linéique.

Il souligne que « c’est au niveau du contrôle linéique, qui exige que chaque mètre de fer corresponde à un certain poids pour conditionner sa résistance, où nous trouvons le plus de manquement et c’est ce qui fait l’objet de cette saisie ».

« Nous avons saisi des couches de béton de mauvaise qualité et d’autres produits que des commerçants ont volontairement signalé et transmis avant même la visite des contrôleurs », a indiqué M. Barro.Il annonce que « le fer saisi sera vendu à l’exportation vers une destination où les mêmes normes ne sont pas requises, ou à la fonderie pour une transformation en matière première ».

« Si les normes requises dans la fabrication du fer ne sont pas respectées, cela va fausser l’équilibre du plan architectural de nos bâtiments et cela aura un impact négatif sur la solidité de nos édifices », a précisé M. Barro.

D’autres produits ont fait l’objet de saisie par le service du commerce de Kaolack, notamment 32 cartons de thé estimés à 496.000 francs CFA et 1200 cartons de spaghettis d’une valeur de 6 millions de francs CFA.

Il a salué le réflexe de certains commerçants qui n’attendent pas le contrôle et qui livrent volontairement les produits devat expirer dans un délai court.

Saidou Nourou Barro invite les consommateurs à avoir le réflexe de l’autocontrôle au moment d’acheter leurs produits, pour éviter les produits périmés, et suggère aux gestionnaires des grandes surfaces de tenir des logiciels de gestion des stocks pour éviter d’avoir des produits périmés en rayons.

 

Afroactu.com

Voir Aussi

Afrobasket féminin: le Sénégal affrontera le Nigéria en finale

Le Sénégal s’est qualifié en finale de l’Afrobasket féminin et affrontera, dimanche, le Nigéria. L’équipe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 6 =