La cellule terroriste démantelée envisageait des attentats à la bombe

 

L’enquête menée par la police judiciaire marocaine, dans le cadre de l’affaire du démantèlement jeudi 5 septembre d’une cellule terroriste liée à Daech*, a mis en évidence toute une entreprise de préparation d’attentats à la bombe sur des sites sensibles dans le pays, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

La cellule terroriste affiliée à Daech, démantelée la semaine dernière par le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), à Berkane et à Nador, au Maroc, envisageait de mener des attaques à l’explosif contre des sites sensibles dans le pays, a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur, relayé par l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

 

Maroc
Selon les premiers résultats de l’enquête, toujours en cours et menée par le BCIJ, deux sites ont été localisés, lundi 9 septembre, dans une région montagneuse au douar Imchtassen, dans la commune de Dar El Kebdani, où les membres de la cellule s’entraînaient à la fabrication d’explosifs, a indiqué le communiqué ministériel. Sur place, les policiers ont découvert des restes d’une cocotte-minute, d’un tube métallique, de câbles électriques et de clous utilisés dans des opérations expérimentales de fabrication d’une charge explosive à distance, a-t-il précisé.

Les enquêteurs selon la même source, ont également découvert au domicile de l’un des suspects, dans la commune de Selouane, des tubes en plastique de taille moyenne, qui seront envoyés aux services de la police scientifique.

Par ailleurs, le BCIJ a souligné que les membres de cette cellule avaient planifié de rejoindre, dans un premier temps, les camps d’une branche de Daech* dans la région du Sahel, avant de s’engager dans l’exécution d’opérations terroristes.

À l’issue de l’enquête, les mis en cause, âgés d’entre 27 et 41 ans, seront présentés à la justice, a conclu le communiqué du ministère de l’Intérieur.

 

AfroActu.com 

Voir Aussi

Algérie: la présidentielle prévue pour le 12 décembre

  Dans son discours adressé à la Nation, le chef de l’État par intérim, Abdelkader …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 ⁄ 1 =