La nouvelle monnaie de la CEDEAO verra le jour dans 3 à 5 ans

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé, lundi, la décision de la 57-ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de procéder à la mise en oeuvre de la nouvelle monnaie “ECO”, dans trois à cinq ans.

“L’ECO en tant que monnaie scripturale ou fiduciaire ne pourra pas voir le jour avant une période de trois à cinq ans. Pendant cette période, bien évidemment, nous continuerons d’utiliser le franc CFA, qui est une bonne monnaie, appréciée de tous et surtout des pays voisins”, a déclaré le Chef de l’Etat ivoirien à son arrivée à Abidjan après avoir pris part au Sommet de la CEDEAO plus tôt dans la journée à Niamey.

Abordant la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président Ouattara a rappelé, que la reforme au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) avait pour but “d’effacer les liens avec le trésor français et la présence des français dans les structures de l’UEMOA” pour maintenir, dans un premier temps, la garantie et la parité fixe avec l’Euro.

Il a soutenu que ces décisions intermédiaires s’appliqueront, en attendant la mise en place de l’ECO. “Quand l’ECO sera arrêté, nous pourrons rentrer dans une évolution vers un taux de change flexible et avoir une banque centrale fédérale”, a-t-il précisé.

Voir Aussi

Interdiction du voile intégral: dix ans après, un bilan nuancé dans l’Hexagone

Le Chef de l’Etat français devrait présenter vendredi 2 octobre 2020 les contours de la loi  contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 5 =