« La stabilité du Mali est aussi la stabilité de l’Algérie », selon le chef de la diplomatie malienne

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, actuellement en visite à Alger, a indiqué jeudi que la stabilité du Mali « est aussi la stabilité de l’Algérie ».

Au sortir d’une audience que lui a accordée le président algérien Abdelmadjid Tebboune, le chef de la diplomatie malienne a déclaré que l’Algérie, en tant que pays voisin, « est plus que concernée par ce qui se passe au Mali ».

C’est dans ce cadre, a-t-il expliqué, que le président de la transition au Mali, Assimi Goïta, « nous a demandé de venir partager avec son frère aîné (Abdelmadjid Tebboune) les messages et les recommandations des assises nationales (maliennes) qui ont vocation à renforcer la démocratie au Mali, mais aussi la paix et la stabilité ».

Dans ce sens, M. Goïta a ajouté que l’Algérie « continue à jouer un rôle essentiel en tant que partenaire allié stratégique du Mal », estimant que l’Algérie « est un pays qui a avec le Mali une inter-solidarité pour nous accompagner, à notre demande, dans le cadre des efforts pour ramener la paix et la stabilité ».

Après des négociations menées à Alger entre le gouvernement malien et les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), les belligérants ont signé l’accord d’Alger, visant à mettre fin à la guerre du Mali.

Voir Aussi

La population du monde francophone atteint 536 millions d’habitants

Après avoir récemment dépassé l’Union européenne, dans ses anciennes frontières incluant le Royaume-Uni, le monde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 8 =