Lac Tchad: renforcement des militaires après l’attaque de mercredi dernier

Renforcement des patrouilles de militaires dans la région du lac Tchad. Après l’offensive de la veille, des troupes de « trois secteurs de l’armée » ont rejoint les équipes attaquées, sur l’île de Tchoukou Teli**a, a affirmé Mahamat Fodoul Makay**, le gouverneur de la province du Lac. Mercredi, 24 soldats sont morts à la suite d’une attaque d’un groupe de jihadiste, et plusieurs autres ont été blessés. Selon le sous-préfet de la région Haki Djiddi, les affrontements ont débuté alors que les militaires se reposaient en revenant d’une ronde. Le porte-parole de l’armée n’a pas encore donné de bilan exact de l’attaque.

Les jihadistes pourraient être affiliés au groupe islamiste Boko Haram qui utilise cette région comme refuge depuis de nombreuses années, la zone marécageuse étant située aux frontières du Niger, du Nigeria, et du Cameroun. En mars 2020, une centaine de soldats tchadiens avaient déjà été tués lors d’une attaque dans la région du Lac. Une offensive avait alors été menée le mois suivant par l’ancien président Idriss Deby Itno, affirmant à son issue qu’il n’y avait plus aucun jihadiste du côté tchadien.

Voir Aussi

Durée de la transition guinéenne : la CEDEAO rejette les 36 mois

Avec le Mali voisin, la Guinée sera au cœur des débats du sommet extraordinaire délocalisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =