L’ancien Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia placé en détention provisoire

 

Auditionné à plusieurs reprises par le tribunal d’Alger, Ahmed Ouyahia comparaissait ce mercredi 12 juin devant la Cour suprême. Une juridiction spéciale, car l’enquête en cours pour dilapidation des deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus privilèges concerne la période où il était Premier ministre.

Dans l’après-midi, la Cour suprême a décidé du placement de ce proche d’Abdelaziz Bouteflika en détention provisoire à la prison de El-Harrach. Le convoi qui a emmené l’ancien Premier ministre au centre pénitentiaire était suivi par plusieurs dizaines de personnes qui scandaient : « Voleurs, vous avez mangé le pays ».

En fin de journée, un autre proche de l’ancien président a, lui, été placé sous contrôle judiciaire par la Cour suprême. Abdelghani Zaalane, ancien ministre, avait notamment été le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika au début de l’année.

Ce jeudi, deux autres personnalités doivent être entendues par la Cour dans la même affaire : l’ancien Premier ministre et également directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, Abdelmalek Sellal, et l’ancien ministre Amara Benyounès.

Voir Aussi

Trump affirme élaborer de «puissantes sanctions» pour la Turquie

  Donald Trump a déclaré ce 13 octobre sur Twitter qu’il était en train de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 14 =