Le candidat Ousmane Sonko à Ziguinchor : « J’ai une mission de libération nationale »

A Ziguinchor, Sonko éclipse Macky et ambitionne de faire de la Casamance un hub commercial et...

 

Ousmane Sonko, candidat à la présidentielle du 24 février, a déclaré lundi à Ziguinchor (sud), avoir une mission de libération du Sénégal et du continent africain de la « mal gouvernance », de « l’incompétence » et du « complexe » de l’étranger.

« J’ai une mission de libération nationale pour libérer le pays et le continent de la mal gouvernance, de l’incompétence et du complexe vis-à-vis de l’étranger », a déclaré Ousmane Sonko en meeting au stade Jules François Bertrand Bocandé de Ziguinchor.

Dans un stade plein, le leader du PASTEF, a par ailleurs promis de changer de « paradigme de développement » en Casamance. « On doit désormais penser le développement de la Casamance comme étant la porte de la CEDEAO. On ne peut plus continuer à penser le développement de la Casamance ou de la vallée du fleuve Sénégal à partir de Dakar », a estimé M. Sonko.

Il a promis de faire de la région un « hub économique sous régional à travers la création d’une zone économique couvrant la Casamance naturelle, de Diogué (Ziguinchor) à Gouloumbou (Tambacounda) ».

Pour Ousmane Sonko la Casamance naturelle est une « bénédiction divine » pour le Sénégal avec ses « nombreuses potentialités, son secteur anacardier, ses nombreux fruits, ses ressources forestières et halieutiques et son positionnement géographique très enviable ».

Il promet de prendre des « mesures urgentes et structurantes en construisant le pôle économique le plus fort et le plus solide pour le Sénégal ».

La reconstruction du pont Emile Badiane, le renforcement (des capacités) de l’Université Assane Seck, la délocalisation de l’aéroport de Ziguinchor à Tobor (commune de Niamone, Bignona), la modernisation du port de Ziguinchor sont, entre autres, des promesses faites par Ousmane Sonko à Ziguinchor, sa région d’origine.

Visiblement revigoré par la présence massive de ses partisans dans le stade Jules François Bocandé, le candidat de la coalition « Sonko Président », se voit déjà vainqueur de l’élection présidentielle dans la partie sud du pays.

« Je ne vais pas réclamer de titre foncier ici à Ziguinchor comme l’a fait un candidat dans sa région d’origine. Je ne suis pas un régionaliste. Mais j’attends un score de 85% en Casamance. Nous allons réaliser des scores exceptionnels partout au Sénégal », a prédit le leader de PASTEF.

 

Afroactu.com

Voir Aussi

Togo: la part d’intelligence économique dans le Plan National de Développement

Du 19 au 25 Août 2019, le cœur du Centre Africain de Veille et d’Intelligence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 14 =