Le dinar algérien se déprécie (toujours) face à l’euro et au dollar américain

Le gouverneur de la Banque d’Algérie, Rosthom Fadli, s’est entretenu fin décembre avec les responsables de banques et établissements financiers qui opèrent dans le pays. Dans son allocution, le responsable a fait le point de l’évolution du dinar, la monnaie locale, face au dollar américain et à l’euro au titre des onze premiers mois de l’année.

« Les évolutions du cours du dinar algérien demeurent fortement corrélées à l’évolution des fondamentaux économiques et aux fluctuations des principales monnaies de réserve sur les marchés internationaux des changes », a-t-il fait savoir d’entrée. Ainsi, a poursuivi le gouverneur, en moyenne des onze premiers mois de l’année 2021, le dinar algérien s’est déprécié de 6,21 % contre le dollar américain par rapport à la même période de l’année précédente où les cours enregistrés étaient de 134,7387 USD/DZD en 2021 et de 126,3681 USD/DZD en 2020.

« En termes de variation de fin de période, le dinar algérien vis-à-vis du dollar américain a connu une dépréciation de 6,86 % passant de 129,1328 USD/DZD à fin novembre 2020 à 138,6286 USD/DZD à fin novembre 2021, et une dépréciation de 4,69 % entre fin novembre 2021 et fin 2020 où le cours enregistré était de 132,1319 USD/DZD », a précisé Rosthom Fadli.

Contre l’euro, renseigne-t-il, le dinar algérien s’est déprécié de 10,38 % en termes de moyenne des onze premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente où les cours enregistrés sont de 160,0275 EUR/DZD en 2021 et de 143,4207 EUR/DZD en 2020.

En termes de variation de fin de période, la monnaie locale vis-à-vis de l’euro a connu une dépréciation de 1,69 % passant de 154,3977 EUR/DZD à fin novembre 2020 à 157,0593 EUR/DZD à fin novembre 2021, et une appréciation de 3,4 % entre fin novembre 2021 et fin 2020 où le cours s’est établi à 162,4034 EUR/DZD.

Une chute qui se poursuit

Ces chiffres – qui n’ont pas été commentés par le gouverneur de la banque centrale dans son allocution – traduisent une chute de la monnaie algérienne depuis plusieurs mois. Début août dernier, elle avait dépassé la barre symbolique de 150 unités pour un euro. Pourtant, en décembre 2019, l’euro s’échangeait contre 133,71 DA, et le dollar, contre 119,36 DA. Cinq années plus tôt, ces chiffres étaient alors respectivement de 106,91 DA pour un euro et 80,56 DA pour un dollar.

Au rang des causes de cette dépréciation, la chute des prix du pétrole dont le pays est producteur, la baisse des réserves de change ainsi que les effets de la pandémie de coronavirus.

Voir Aussi

MAROC : VERS UNE RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES FIN JANVIER ?

À quand une réouverture des frontières marocaines ? Fermées depuis le 29 novembre dernier en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 5 =