Le gouvernement burkinabé veut débloquer le convoi militaire français

Au Burkina Faso, le gouvernement œuvre à débloquer le convoi militaire français empêché de circuler par des manifestants.

Immobilisé dans une enclave militaire à une trentaine de kilomètres au nord-est de la capitale Ouagadougou, ce convoi logistique de l’armée française avait déjà été ralenti à plusieurs reprises sur sa route en passant la frontière du Burkina Faso.

Les manifestants clament ne pas vouloir permettre au convoi de livrer des armes aux terroristes, une affirmation fait à la suite de rumeurs propagées sur les réseaux sociaux. Le ministre des affaires étrangères burkinabé Alpha Barry, a souhaité faire taire ces dires et rappeler que la France est un allié du pays :

« C’est pour demander leur compréhension. Pour demander à tous les manifestants de rester calme, de faire confiance au gouvernement que le convoi qui est destiné pour les forces françaises à Gao n’est pas un convoi contre le Burkina Faso et ne va pas pour armer des terroristes.[…]__ »On se trompe d’ennemi, la France n’est pas notre ennemi. Je le précise bien, la France n’est pas notre ennemi. La France est un pays allié dans la lutte contre le terrorisme. La France est avec nous dans la coalition pour le Sahel. La France est un pays qui est avec nous sur le terrain et à chaque fois que nous avons sollicité la France, comme c’est stipulé dans l’accord que nous avons, elle est intervenue à nos côtés lorsque ses moyens le permettent. »

Présente au Sahel pour lutter contre les groupes djihadistes depuis 2013, la France fait face à des contestations pour son dispositif, surtout au Mali et au Burkina Faso.

Samedi, à Kaya, principale ville de la région Centre-nord du Burkina Faso, les manifestants se sont donc opposés au passage du convoi militaire français en provenance de Côte d’Ivoire et en direction de Gao au Mali.

Voir Aussi

Maroc: début de la commercialisation de la Citroën Ami 100% électrique

Développée à Casablanca et fabriquée à l’usine Stellantis à Kénitra, la petite Ami est lancée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 3 =