Le HCR appelle au rétablissement des opérations de secours en Méditerranée

 

Au lendemain du nouveau naufrage meurtrier au large de la Libye, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a de nouveau appelé les gouvernements européens à rétablir les opérations de secours en mer Méditerranée.

Quelque 155 réfugiés et migrants sont morts noyés jeudi dans le naufrage de leur bateau au large de la Libye. Des enfants et des femmes enceintes font partie des personnes disparues en mer.

Le bateau qui a fait naufrage était parti d’Al Khoms, en Libye, (à 120 kilomètres à l’est de la capitale Tripoli) avec entre 250 et 300 personnes à bord. Nombre d’entre eux avaient fui l’Érythrée et le Soudan.

L’embarcation en bois a chaviré à environ 10 kilomètres des côtes libyennes. Des pêcheurs locaux et les garde-côtes libyens ont sauvé près de 140 survivants qui ont reçu de l’aide du HCR.

Aucun bateau d’ONG ne se trouvait en mer jeudi au moment du naufrage. Le HCR a appelé à reconnaître le rôle crucial des ONG dans les opérations de secours en mer.

«Leurs efforts ne doivent être ni stigmatisés, ni interdits», a dit Charlie Yaxley, porte-parole du HCR, appelant également les navires des États membres de l’Union européenne (UE) à reprendre leurs opérations de secours en Méditerranée.

 

AfroActu.com

Voir Aussi

Le PIB du Nigéria augmente de 2,28 % au troisième trimestre de l’année

  Le produit intérieur brut (PIB) réel du Nigéria a progressé de 2,28% au troisième …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 2 =