Le Kenya réduit de moitié ses prévisions de croissance

C’est l’une des annonces faites ce lundi 23 mars par la Banque centrale du Kenya (CBK) suite à une réunion du Comité de politique monétaire. L’institution table désormais sur une hausse de 3,4% de son PIB en 2020, contre une estimation initiale de 6,2% « en raison de la pandémie » actuelle du coronavirus.

Selon l’institut d’émission, ces nouvelles prévisions se reposent sur une baisse de la demande des principaux partenaires commerciaux, et les conséquences sur les chaînes d’approvisionnement et de la production nationale. Craignant tout de même les répercussions de la crise sanitaire sur les emplois et le développement des activités, la Banque centrale indique, dans son communiqué, que les interventions en cours du gouvernement visent à contenir l’évolution de la pandémie dans le pays et à en atténuer l’impact économique et social.

Pa ailleurs, l’institut a abaissé son taux directeur de 100 points de base à 7,25% pour protéger l’économie du coronavirus dont, à ce jour, 15 cas confirmés sont signalés au Kenya, la première économie de l’Afrique de l’Est. Dans ce contexte tendu, les réserves de devises utilisables de CBK sont tombées dans la semaine se terminant vendredi à 8,3 milliards de dollars (880 milliards de shillings), la banque ayant puisé dans les réserves pour régler un prêt syndiqué venu à échéance cette semaine, nous rapporte Financial Afrik.

 

Voir Aussi

Sahara: l’Algérie tente de faire pression sur l’ONU à la veille d’un briefing du Conseil de sécurité

  Alors que le monde entier concentre tous ses efforts sur la pandémie de Covid-19, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 3 =