Le Khalife général des mourides rappelle la sacralité de la vie humaine

 

Le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, par la voix de son porte-parole, Serigne Bassirou Abdou Khadre, a condamné les violences notées ces derniers jours, rappelant la sacralité de la vie humaine.

Exhortant les musulmans à se ’’mobiliser’’ pour mettre fin à la vague de violence, le Khalife a souligné que le ’’meurtre commis volontairement est puni par l’Islam’’ car il ’’engendre d’autres difficultés’’.

Une série de meurtres et de faits divers dramatiques a été enregsitrée ces derniers temps à divers endroits du pays.

Le guide suprême de la confrérie mouride a évoqué le Coran, soulignant que ’’celui qui tue un être humain, peut importe sa religion, sa fortune ou ses origines doit subir le même sort’’, selon son porte-parole.

Le porte-parole a demandé aux forces de sécurité d’assumer leurs responsabilités.

Il a aussi relevé que les média sont devenus des réceptacles d’émissions visant à ’’saboter’’ la foi des musulmans.

’’La liberté d’expression ne signifie pas la calomnie de l’autre’’, a-t-il dit, ajoutant qu’il ’’faut vérifier l’information avant sa diffusion’’.

Le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a invité les musulmans, particulièrement les mourides, à faire une introspection et à plus d’humilité.

Selon lui, le mois béni de Ramadan vise à ’’développer les bonnes relations entre les musulmans’’ et à ’’les associer dans la recherche des solutions à leurs problèmes’’.

’’Serigne Touba, fondateur du mouridisme s’est toujours adressé aux disciples pour les amener sur le droit chemin’’, a-t-il expliqué.

Abordant la question de la réalisation de l’Université de Touba, le Khalife a salué les efforts déployés par les disciples et les guides religieux dans la mobilisation des fonds .

 

Afroactu.com

Voir Aussi

Horticulture: poursuite de la tendance haussière de la production horticole du Sénégal en 2018

  La production horticole du Sénégal s’accroit d’année en année de 2012 à 2018, selon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 29 =