Le retard industriel de l’Afrique s’explique principalement par le manque d’infrastructures

 

 

Selon la Banque africaine de développement, le retard industriel du continent s’explique principalement par le manque d’infrastructures. Ainsi pour le continent faire face aux défis de la mondialisation nécessite un investissement accru dans le domaine des infrastructures en vue de réaliser un développement durable du continent.

Pour répondre à ces questions qui engagent l’avenir du continent, Kaizene, cabinet international basé à Abidjan et Londres, spécialisé le renforcement des capacités (à travers la formation et le coaching) et la responsabilité sociale des entreprises a décidé d’organiser des conférences annuelles sur les BTP et Infrastructures dans le but de réunir tous les acteurs du secteur.

Après Londres, Abidjan, Cape Town, Dakar et Kigali, la 6ème édition de la conférence sur les BTP et Infrastructures se tiendra à Addis-Abeba (Ethiopie) les 10 et 11 octobre 2019. Cette conférence a pour objectif d’explorer les voies et moyens de développer des partenariats publics et privés sur le continent, promouvoir le développement des infrastructures de manière plus dynamique et adaptée aux réalités locales et aussi positionner l’Afrique comme une destination de choix pour les investisseurs en mettant en avant les diverses opportunités d’investissement.

Plus de 300 participants parmi lesquels des décideurs politiques, économiques, des investisseurs, des multinationales de génie civil, construction et d’ingénierie, des fournisseurs de technologies et startups sont attendus à cette conférence afin de réfléchir sur la transformation économique de l’Afrique, les mécanismes et outils de financement des projets d’Infrastructures sur le continent.

Pour Mlle Lynda Aphing-Kouassi, Directrice générale de KAIZENE l’inclusion des femmes et des jeunes dans les projets de développement est primordiale. « Les femmes africaines doivent être plus représentées dans les secteurs clés de l’économie, notamment dans le secteur des infrastructures. Elles doivent être prises en compte et participer au processus de décision et de planification des projets d’infrastructures ».

La 6ème édition de la conférence sur les infrastructures et BTP vise à :

  • Créer et développer des Partenariats Public-Privé pour le développement du continent et des communautés locales
  • Encourager l’innovation dans le secteur des BTP,
  • Susciter les investissements africains dans les projets d’Infrastructure
  • Faire évoluer de manière plus adaptée et plus dynamique le secteur des infrastructures et des BTP en Afrique
  • Promouvoir le continent africain comme destination de choix pour les investissements
  • Promouvoir la participation des femmes et des jeunes dans les projets d’infrastructures.

 

Afroactu.com

Voir Aussi

«Au nom de tous les miens» (Par Serigne Habib ibn Serigne Cheikh Al Maktoum)

  Comment restituer un peu ou un semblant de clarté et de sérénité face à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =