Le sommet UA-UE s’ouvre sur fond de tensions avec Bamako

Plusieurs chefs d’Etats africains ont été accueillis mercredi à l’Elysée par le président français. Macky Sall du Sénégal, Patrice Talon du Bénin ou encore quelques présidents du G5 SAHEL, le général Mahamat du Tchad ou encore Mohamed Bazoum du Niger. Parmi les absents de la sous-région sahélienne, le Colonel Assimi Goïta du Mali et le Lieutenant Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba du Burkina Faso.

Cette rencontre s’est tenue à la veille de l’ouverture du sommet UA – UE de Bruxelles qui devrait redéfinir la nouvelle forme de coopération économique entre le continent et l’Europe alors que les partenaires du vieux continent sont aujourd’hui largement devancés en terme d’investissements par des puissances émergentes comme la Chine ou encore la Turquie qui comptabilisent des mégas projets de plusieurs milliards de dollars en Afrique. Alors à quoi va ressembler cette nouvelle coopération, c’est tout l’enjeu de ce sommet ?

Dans le même temps, une autre question sera à l’ordre du jour, celle du retrait de Barkhane et de Takuba du Mali. Les tensions se sont exacerbées entre Bamako et son allié, affectant ses relations avec ses voisins régionaux, qui ont imposé des mesures draconiennes à son économie. Pour la France, le divorce d’avec Bamako n’affectera pas les autres pays du Sahel, des opérations militaires seront maintenues dans la région.

La décision de Paris rencontrera l’aval de l’Europe, qui est critiquée pour avoir maintenu un vieux modèle colonial d’investissement dans lequel les Africains ne sont que des exportateurs de matières premières. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a promis que l’Europe mobiliserait plus de 150 milliards de dollars au cours des prochaines années pour aider à développer les infrastructures africaines

Voir Aussi

Guinée : les révélations de l’avocat de Toumba Diakite suite au renvoi de son procès

Ouvert ce mercredi 28 septembre 2022, 13 ans après la commission des faits, le procès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =