Les pays du Golfe réaffirment leur unité face aux menaces iraniennes

Les pays du Golfe ont réaffirmé, jeudi à la Mecque, l’unité de leur rangs pour faire face aux menaces iraniennes.

 

Dans le communiqué final ayant sanctionné le Sommet extraordinaire du Conseil de coopération des pays du Golfe (CCG), les participants ont mis l’accent sur la solidité du CCG contre ces menaces eu égard notamment des liens qui existent entre les Etats membres basés sur la religion musulmane, la culture arabe et le destin commun, ainsi que la volonté commune des membres pour davantage de coordination et d’intégration dans tous les domaines.

Et d’ajouter que ce sommet a examiné la politique de défense des Etats membres basée sur le principe de la sécurité collective intégrée et dont l’objectif est de défendre l’entité et les intérêts fondamentaux de Etats membres du CCG, leurs territoires, leurs espaces aériens et leur eaux territoriales.
Le Communiqué rappelle, à cet effet, les principes fondateurs de l’Accord de défense commune engageant les Etats membres du CCG et stipulant que l’atteinte à la sécurité d’un Etat membre est considérée comme agression sur l’ensemble des autres membres. Le CCG a condamné, dans ce sens, les attaques perpétrées par les milices houthies contre des stations pétrolières en Arabie Saoudite, soulignant que ces actes terroristes constituent une menace dangereuse sur la sécurité dans la région et l’économie mondiale.
Le sommet a condamné également le lancement par les Houthis de 155 drones sans pilote et plus de 225 missiles balistiques contre l’Arabie Saoudite, dont certains ont ciblé la Mecque.
Le CCG a dénoncé, par la même occasion, les opérations de sabotage ayant ciblé des navires de comme dans les eaux territoriales émiraties, tout en exprimant sa solidarité avec l’Etat des Emirats Arabes Unis et son appui à toutes les mesures prises pour défendre la sécurité de ses territoires.
A cet égard, un appel a été lancé pour que la communauté internationale assume sa responsable concernant la sécurité de la navigation maritime.
Le communiqué final de ce sommet a, par ailleurs, appelé l’Iran à respecter la Charte des Nations Unies, les instruments de droit international, les principes de bon voisinage, de respect de la souveraineté des Etats et la non-ingérence dans les affaires intérieures, ainsi que le non-recours à la force, au soutien, au financement et l’armement des milices et des groupes terroristes.
Le CCG a appelé, à cet égard, Téhéran à revenir à la sagesse et à abandonner les agissements hostiles qui portent atteinte à la sécurité et à la stabilité de la région, tout en invitant la communauté internationale à assumer sa responsabilité et à prendre des mesures rigoureuses contre le régime iranien pour stopper ses ambitions nucléaires et son programme de développement des missiles balistiques.
Et de conclure que le CCG est déterminé pour préserver la sécurité et la paix dans la région et contribuer ainsi à la croissance de l’économie mondiale à travers la garantie de stabilité des marchés du pétrole. Présidé par le Roi Salmane Ben Abdelaziz, le Sommet des Etats du CCG a connu la participation du Souverain du Bahreïn Hamad Ben Aissa Al Khalifa, l’Emir de l’Etat du Koweït, Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, le Prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, le Premier ministre et ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Abdallah Ben Nasser Ben Khalifa Al Thani et le conseiller du Sultan Qabous Ibn Said d’Oman, Chihab Ben Tariq Al Said.

 

AfroActu.com

Voir Aussi

«Au nom de tous les miens» (Par Serigne Habib ibn Serigne Cheikh Al Maktoum)

  Comment restituer un peu ou un semblant de clarté et de sérénité face à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 3 =