Les prix du ciment fixés à leurs niveaux antérieurs (ministère)

 

Les prix plafonds du ciment sont fixés à leurs niveaux antérieurs, a indiqué, jeudi, le ministère du Commerce, suite à une information faisant état d’une hausse sur le prix de ce produit de construction.

« En application des dispositions de l’article 43 de la Loi numéro 94-63 du 22 août 1994 sur le prix, la concurrence et le contentieux économique, les prix plafond du ciment ex usine sont fixés aux prix antérieurement pratiqués au 1er janvier 2018 », indique un arrêté ministériel.

La SOCOCIM, une cimenterie implantée dans le département de Rufisque (banlieue de Dakar), a récemment procédé à une augmentation de 3500 F CFA sur prix de la tonne de ciment.

Selon le ministère du Commerce, « est considéré comme prix illicite tout prix supérieur aux prix plafond fixé à l’article premier conformément à l’article 45 alinéa 2 de la Loi susvisée ».

« Les infractions aux dispositions du présent arrêté sont passibles de sanctions prévues par la Loi numéro 94-63 du 22 août 1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique », fait-il savoir.

Afroactu.com

Voir Aussi

Gilets jaunes: l’acte XIX caractérisé par des interdictions de manifester dans plusieurs villes

  A quoi s’attendre pour le 19e samedi de manifestation d’affilée des « gilets jaunes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =