Sénégal : le Chef de l’Etat tient à la matérialisation des accords signés avec les enseignants, dès mai prochain

Le chef de l’Etat a demandé mercredi au gouvernement de ‘’veiller, avec les syndicats d’enseignants, à la matérialisation effective, à partir de mai 2022, des accords récemment signés, afin de garantir la stabilité sociale durable du système éducatif’’.

S’exprimant sur ce sujet en Conseil des ministres, il ‘’a insisté sur le suivi des négociations et l’application des accords [signés] avec les syndicats’’.
Ainsi, Macky Sall ‘’demande aux ministres concernés de veiller, avec les syndicats d’enseignants, à la matérialisation effective, à partir de mai 2022, des accords récemment signés, afin de garantir la stabilité sociale durable du système éducatif’’.
Les syndicats d’enseignants membres du G7 ont décidé, fin février et début mars, de mettre fin à leur grève qui a duré environ deux mois, à la suite d’un accord signé avec le gouvernement.
Le chef de l’Etat ‘’demande en outre au ministre de la Santé et de l’Action sociale, en liaison avec [ses collègues chargés] de la Fonction publique et (…) du Travail, d’assurer le suivi rapproché de la prise en charge des revendications des syndicats et personnels de santé’’.
Concernant l’amélioration de la situation des retraités et la préparation de la fête du Travail, il a demandé au ministre de tutelle d’‘’examiner avec l’IPRES (Institution de prévoyance retraite du Sénégal) les voies et moyens d’assurer l’application à tous les retraités du Sénégal, de l’augmentation effective de 10 % des pensions’’.
Le président de la République ‘’invite également le ministre en charge du Travail à préparer la prochaine fête du Travail, en relation avec les centrales syndicales, après une évaluation des recommandations et décisions de la troisième conférence sociale sur le thème de la protection sociale’’.
De même demande-t-il au ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, et à son collègue chargé de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel d’‘’examiner les modalités de soutien de l’Etat à l’exécution du plan d’accompagnement économique, social et environnemental des personnes affectées par le projet du TER’’, le Train express régional.
Macky Sall veut que l’APIX SA, l’agence gouvernementale chargée des grands travaux et des investissements de l’Etat, soit associée à l’exécution dudit plan.

Voir Aussi

Guinée : les révélations de l’avocat de Toumba Diakite suite au renvoi de son procès

Ouvert ce mercredi 28 septembre 2022, 13 ans après la commission des faits, le procès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 20 =