Mali: un vote dans le calme malgré quelques incidents

14h10: A la mi-journée, une coalition d’observateurs de la société civile malienne, la Cocem, a fait le point sur le déroulement du scrutin. En conférence de presse, cette coalition déclare qu’en majorité sur toute l’étendue du territoire, les bureaux de vote ont ouverts, les membres sont présents et respectent la loi électorale. Le matériel électoral est également à disposition. Toutefois, ces observateurs nationaux déplorent quelques incidents sécuritaires. Notamment à Niafunké au Nord et dans le cercle de Douenza au centre où le matériel a été détruit par des assaillants. La Cosem note également une relative affluence.

13h50: Le scrutin est sous haute surveillance.Notamment à Bamako, où l’armée et la police sont déployées dans chaque bureau de vote. Les électeurs sont soumis à une fouille à l’entrée, les véhicules peuvent quant à eux se garer à l’intérieur des centres de vote, après avoir été soumis à un contrôle.

13h30: Ce matin, on a pu observer la présence d’observateurs de la Cour constitutionnelle. Des délégués de partis sont également présents pour surveiller le scrutin. Chaque parti en a deux par bureaux de vote. Autant vous dire qu’avec 24 candidats, les salles sont plutôt pleines.

13h15: A Gao, le vote se déroule pour l’heure en toute sécurité d’où l’enthousiasme de la troisième adjointe au maire, Seima Issa Maiga : « Depuis ce matin, j’ai sillonné presque tous les lieux de vote et tout se passe très bien. Il y a aucun inconvénient, il n’y a aucun problème. Les électeurs sont très mobilisés. Ils sont dans les rues, sur les axes. Les véhicules, les motos les amènent et les ramènent. Les gens se rendent des services pour que les citoyens puissent vraiment accomplir leur devoir de citoyen ».

13h00: Cécile Kyenge, la chef de la mission d’observation de l’Union européenne, a livré il y a quelques minutes un premier rapport. Pour rappel, l’Union européenne dispose d’une centaine d’observateurs déployés dans tout le pays. Ce premier rapport concerne 44 bureaux de vote, du Nord au Sud, 70% d’entre eux ont ouvert leurs portes à l’heure. Les 30% restants ont accusé un retard mineur, essentiellement lié à des problèmes matériels. Enfin à cette heure, la mission d’observation n’a toujours pas reçu du gouvernement la liste des communes où le vote ne peut se tenir. C’était une requête des candidats de l’opposition. « Nous sommes en contact avec le gouvernement et nous restons attentifs », a conclu Cécile Kyenge.

12h50: La diaspora malienne vote aussi ce dimanche. En France, mais aussi dans de nombreux pays comme en Côte d’Ivoire, en Espagne et en Indonésie. De même en Mauritanie, où les bureaux de vote ont ouvert dans le camp de réfugiés de Mbera notamment.

Rfi

 

Voir Aussi

CORONAVIRUS: le Sénégal renforce sa surveillance épidémiologique

Le ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, évoquant l’apparition en Chine d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 1 =