Mensonge, manipulation, incohérence et irresponsabilité: les seules constantes de la politique au Sénégal (Djibril Boye)

Mensonge, manipulation, incohérence et irresponsabilité: les seules constantes de la politique au Sénégal. Comme disait Dabakh:  » laama neekh ak laa neekh kaama neekh » li moy li yaak reewmi.

Difficile d’entendre une analyse objective. Certains s’opposent comme ils veulent, d’autres gouvernent comme bon leur semble et finalement nous passons d’une société organisée à une jungle.

« Personne n’est responsable ».

Cependant, tout le monde sait que toutes ces farces dangereuses orchestrées par ce pouvoir et cette opposition ne sont pas dans l’intérêt des populations. Ils usent de notre misère quotidienne. C’est triste.

Mais plus grave, ils font usage de cette misère pour nous réduire au néant, et nous maintenir dans cette précarité absolue afin de pouvoir nous manipuler au besoin. Refusons cela.

Les tenants du pouvoir sont dans leur logique de diligenter certains dossiers considérés par d’autres comme politiques alors que d’autres dossiers restent toujours sans suite; le dossier de Boughazelli en est une parfaite illustration.

Du côté de l’opposition, c’est la stratégie de la mobilisation pour échapper à la justice. « Résister est un droit constitutionnel » oui, mais aller répondre à une convocation est un devoir pour tout citoyen , surtout si ce citoyen aspire à faire partie des gouvernants de ce pays.

Ce pays est devenu médiocre. Et cette responsabilité nous incombe tous. Nous avons trop laissé ces politiciens purger notre sang.

Nul, nul homme politique ne mérite de se sacrifier ou de sacrifier sa famille.

Ni Macky Sall, ni Ousmane Sonko, ni Barth, ni, ni, ni, ne m’intéresse. Seul le Sénégal m’intéresse. Arrêtons ces combats de personnes et combattons pour des principes. Défendons des principes pour sauvegarder ce qui nous est tous cher.

Il est vraiment triste de voir notre pays en être à ce si bas niveau. Personne d’entre ces gens là, qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition, ne mérite la confiance des sénégalais.

Blanc bonnet et bonnet blanc, diaroule rey seu dôme. S’en bop dong naniou fi neekale.

Macky Sall n’avait-il pas pris position pour Barth?

Barth n’avait -il pas donné son avis sur les mandats de Macky?

Qu’en est-il de Monsieur Idrissa Seck?

Qu’en est-il de Sonko qui refusa de décrocher l’appel de Wade fils?

Sénégal naniou yewou tè bayi tiakhane yi.

Djibril Boye

Voir Aussi

Les guinéens réclament justice aux funérailles de M’mah Sylla

Plus d’une centaine de Guinéens se sont réunis mercredi 24 novembre à Conakry la capitale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 1 =