Mohamed Hnid défend le Sahara marocain et rappelle des vérités historiques

Le politologue algéro-tunisien, Mohamed Hnid, a affirmé que le Sahara est marocain et a estimé que le régime en Algérie est à la source des problèmes que connait la région du Maghreb. L’universitaire pro-Maghreb a démontré à travers des vidéos que le Maroc, contrairement à l’Algérie, a toujours soutenu et défendu ses voisins.

Dans une série de tweets, l’universitaire, spécialiste en relations internationales, a rappelé plusieurs réalités dans l’espace nord-africain, notamment la marocanité du Sahara, le phénomène des généraux algériens, responsables des maux de l’Algérie, mais aussi de la Tunisie.

Le politologue, et ex-conseiller de l’ancien président tunisien Moncef Marzouki, a également fait un bon dans l’histoire et des événements ayant marqué l’Afrique du Nord, en publiant des interventions filmées des défunts Rois, Mohammed V et Hassan II, deux monarques qui ont défendu l’Algérie et la Tunisie.

Mohamed Hnid, a par ailleurs remercié le Roi Mohammed VI pour son rôle d’unification des pays du Maghreb et son engagement pour son pays, la Tunisie, en affirmant que l’Histoire est témoin et n’oubliera pas ce qu’il a fait en faveur de la Tunisie.

« Le #Sahara_marocain est une terre marocaine et fait partie intégrante du sol marocain et de la souveraineté marocaine. Quant à l’#Algérie, c’est une terre que l’occupation française avait occupée, pensant qu’elle resterait française à jamais, mais elle a été libérée par les mains des moudjahidines et des martyrs, ce qui explique le découpage des vastes terres de Tunisie et du Maroc #Sahara_Marocain », a-t-il tweeté.

Et alors qu’il s’est fait attaquer dans des commentaires par des Algériens lui reprochant sa complicité avec le Maroc et sa partialité, le politologue connu pour ses prises de position enflammées, a déclaré « qui a critiqué la normalisation du #Maroc avec les sionistes comme moi ? Qui a critiqué les islamistes au Maroc comme moi ? Qui a dénoncé la corruption du système au #Maroc comme moi ? Mais cela ne veut pas dire qu’on nie la vérité : le Sahara est marocain, que la bande de “kabranat” (sous-officiers, NDLR) en Algérie le veuille ou non. Et c’est tout ».

« Chère famille en Algérie : je suis Algérien, et ma mère est Algérienne, et que personne ne discute avec moi avec du faux patriotisme et des militaires drogués à l’opium et de la Issaba (le gang). Être en colère contre la vérité est votre affaire, et je ne serai pas avec vous le Jour du Jugement. Je ne crois pas aux frontières entre la Tunisie, le Maroc et l’Algérie, car c’est un pays et un peuple, mais la parole de vérité est douloureuse : le système des kabaranate (les sous-officiers algériens, NDLR) c’est la cause de la calamité », a-t-il répondu aux attaques qu’il a subies après avoir affirmé que le Sahara est marocain.

Mohamed Hnid a par ailleurs rappelé que le Roi Mohammed VI était venu sauver l’économie et le tourisme tunisien après les attaques terroristes qui ont ciblé la Tunisie.

« Cet homme sur la photo est le roi du Maroc, et il s’est rendu en Tunisie avec son prince héritier pour encourager le tourisme, et il se promenait seul dans les marchés lorsque les attentats terroristes en provenance d’Algérie déchiraient la Tunisie », a-t-il écrit.

En effet, le Roi Mohammed s’était rendu en Tunisie en 2014 alors que le pays était menacé par la menace terroriste et avait été la ciblé de plusieurs attentats. Il avait alors décidé de prolonger sa visite officielle initiale de 3 jours, et s’était baladé sans protocole, sans garde du corps, sans gilets pare-balles, avec grande humilité et avait pris des photos avec les Tunisiens, pour démontrer que la Tunisie était un pays sûr.

« Nous ne l’oublierons pas (ce que tu as fait), ô homme, nous avons une dette envers toi, car tu as été généreux. #Le Sahara est marocain, même si les mécréants détestent ça », a ajouté le politologue.

Et d’ajouter deux vidéos, l’une de Feu Hassan II, où il donnait une interview à un journaliste français en l’interrogeant sur la stabilité de la Tunisie après les événements de Gafsa en 1980. Feu Hassan II avait loué affirmé que le Maroc était prêt à défendre et se tenir aux côtés des Tunisiens.

« D’abord, je puis vous dire que la Tunisie ne sera jamais déstabilisée, parce que la Tunisie est un peuple, et on ne déstabilise pas un peuple. On peut déstabiliser un régime, on peut faire que ce pays marche claudiquant, ou peinant pendant des années, mais de là à effacer le subconscient, et le conscient tunisien, il faudrait une bombe atomique ou plusieurs bombes atomiques pour l’effacer de la carte complètement. Deuxièmement, la Tunisie a des amis, qui ne se contenteraient pas de la défendre par la presse ou par la radio », avait déclaré Hassan II à l’époque.

Et de répondre à la question de savoir si ces amis de la Tunisie la défendraient militairement, le défunt Roi a répondu : « Militairement. Le Maroc au cas où la Tunisie était attaquée, est prêt, et a déjà pris ses dispositions pour être aux côtés du peuple tunisien ».

« Tel père tel fils. L’Histoire est ne ment pas, et ce clip est un témoin de la position du Roi du Maroc concernant la sécurité et la stabilité de la Tunisie, loin des faux slogans et des ruses militaires. L’histoire ne ment pas et nous ne l’oublierons pas pour lui et nous ne l’oublierons pas pour le Roi Mohammed VI », a commenté le spécialiste en relations internationales qui a également publié une vidéo du défunt roi Mohammed V qui défendait l’Algérie et son droit à l’autodétermination pendant la guerre d’Algérie.

« Le peuple d’Algérie sait très bien que les peuples du Maroc et de la Tunisie font partie lui et qu’ils sont frères de foi, de terre, d’histoire et de destin », a tweeté le politologue algéro-tunisien en estimant que ceux qui versent dans la séparation et la haine « leur sort est la poubelle de l’histoire et de la géographie ».

« Aucune force sur cette terre ni aucun gang militaire ne pourra déchirer un seul corps, quoi que vous fassiez », a-t-il ajouté à l’adresse des militaires algériens qui gouvernement le pays et menacent la stabilité du Maghreb en finançant et armant les séparatistes du polisario.

« Les peuples ne devraient pas s’impliquer dans les ruses des régimes. Le Grand Maghreb est un peuple, une histoire et un destin, malgré le “nez” (le nez fait référence à la fierté mal placée en Algérie, NDLR) des militaires, les agents des envahisseurs, et le fléau de la région. Les peuples de la région s’uniront un jour, et l’histoire se souviendra de chacun de ce que ses mains ont fait, et Dieu domine son affaire, même si les incroyants ne le veulent pas », a indiqué le politologue, fervent défenseur de l’union du Maghreb, qui a critiqué la récente alliance entre le président algérien Abdelmadjid Tebboune et Tunisien Kais Saied.

Voir Aussi

ONU : l’économie mondiale croîtrait de 3,1% en 2022

L’ONU révise à la baisse ses estimations de la croissance mondiale pour cette année. Et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 24 =