Netanyahu joue la carte électorale arabe en espérant une visite du Roi du Maroc en Israël

 

Netanyahu joue la carte électorale arabe en espérant une visite du Roi en Israël

Le Likoud israélien, dirigé par Benjamin Netanyahu, cherche à exploiter la reprise des relations avec les pays arabes, notamment avec le Maroc pour mieux se positionner lors des élections à la Knesset prévues en mars prochain. Faire bonne figure est le mot d’ordre d’autant plus que la volonté du Premier ministre de mobiliser les votes électoraux se concentre cette fois sur le l’électorat arabe en Israël, qui constitue environ 20% de la population.

Des sources proches du Premier ministre israélien ont révélé que Netanyahu espérait la visite du roi Mohammed VI, après qu’une invitation officielle lui ait été adressée. Cela vaudrait à Netanyahu et au Likoud un soutien certain dans la campagne avant les élections de mars 2021.

Des sources médiatiques proches du Premier ministre israélien ont estimé que «si la visite historique a lieu, l’événement public aura un grand impact médiatique, cela servirait la campagne électorale du Likoud et renforcerait la tenue de route politique de Netanyahu  ».

Ce dernier espère bien que cette visite ait lieu « dès que possible, afin de le réconforter ainsi que son parti dans ses positions lors des prochaines élections.

Malheureusement, cette visite, selon les mêmes sources, ne pourrait avoir lieu compte-tenu des restrictions de voyage persistantes imposées en raison des répercussions du coronavirus. Benjamin Netanyahu devrait effectuer, dans les semaines à venir, une première visite officielle aux Émirats arabes unis et à Bahreïn après avoir signé des traités de paix avec ces deux pays.

Il y a quelques jours, le Roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahu, dans le cadre de la reprise des relations entre Rabat et Tel Aviv. Et dans le même appel téléphonique; Benjamin Netanyahu a invité le Souverain à se rendre en Israël, selon le bureau du Premier ministre israélien.

Les élections à la Knesset se tiendront le 24 mars 2021, pour une quatrième fois en deux ans, la dissolution de la Knesset ayant été annoncée il y a plus d’une semaine, à la suite de l’échec des partis Likoud et Kakhol lavan à parvenir à un consensus sur le budget général du pays.

Dans une démarche visant à gagner les votes des électeurs arabes en Israël, le parti Likoud dirigé par Netanyahu prévoit de placer un candidat arabe israélien sur la liste du Likoud lors des prochaines élections et de lui donner une position élevée sur la liste, de manière à lui garantir un siège à la Knesset afin de gagner la sympathie de l’électorat arabe en Israël.

Voir Aussi

Stellantis: Peugeot et Fiat se s’unissent pour former le 4e groupe mondial

Le mariage franco-italo-américain a finalement eu lieu: les groupes PSA et FCA se sont officiellement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 1 =