Plusieurs plaintes pour « apologie du viol » deposées contre la Presidente du Comité Miss Sénégal

La porte-parole du collectif des femmes du Sénégal, Maïmouna Astou Yade, a annoncé, mercredi, le dépôt de plusieurs plaintes pour ’’apologie du viol’’ auprès du procureur de la République contre la présidente du comité Miss Sénégal, Aminata Badiane.
« On dirait que plus de 200 plaintes de femmes sénégalaises ont été déposées ce matin pour apologie du viol contre Aminata Badiane et nous attendons encore d’autres qui viendront pendant toute la journée déposée leurs plaintes parce que les horaires de travail diffèrent en fonction des personnes », a-t-elle déclaré lors d’un point de presse.
Dans un entretien, la présidente du Comité Miss Sénégal avait déclaré que « si on te viole, c’est que tu es consentante », suite à la sortie de la Miss Sénégal 2020, Ndèye Fatima Dione, qui affirme avoir été victime d’un viol suivi de grossesse.
Ces propos ont irrité de nombreux Sénégalais qui ne cessent, depuis lors, de protester contre le viol dont aurait été victime Ndèye Fatima Dione
La porte-parole du collectif des femmes du Sénégal a condamné « énergiquement ces propos » qu’elle a jugés ’’extrêmement grave dans un Etat de droit et dans un pays où le viol est considéré comme étant un crime depuis 2019″.
« Elle (Aminata Badiane) a fait ce que, nous, nous appelons apologie du viol parce qu’elle a dit que +toute personne violée, (…) est consentante+ et que +le viol est une affaire entre deux personnes+ », a expliqué Maïmouna Astou Yade.
Elle a rappelé que ‘’le viol est un crime et qu’une loi punissant son apologie existe dans le Code pénal sénégalais à son article 282’’.
Maïmouna Astou Yade a salué « la forte mobilisation des femmes qui sont venues spontanément et individuellement au tribunal pour déposer leurs plaintes au niveau du bureau du procureur de la République contre Aminata Badiane pour apologie du viol ».
« Aujourd’hui, c’est une journée qui est dédiée spécialement au dépôt des plaintes des femmes sénégalaises contre l’apologie du viol », a relevé Mme Yade.
Selon elle, ’’cette affaire est extrêmement grave parce qu’il y a beaucoup de faits graves qui sont liés à cette affaire-là et nous avons été ravies de voir que les femmes sont venues individuellement déposer leurs plaintes ».

Voir Aussi

ONU : l’économie mondiale croîtrait de 3,1% en 2022

L’ONU révise à la baisse ses estimations de la croissance mondiale pour cette année. Et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 × 22 =