Qatar : le trophée de la Coupe du Monde est arrivé à Doha

Le trophée de la coupe du monde de la FIFA dévoilé dimanche à Doha au Qatar par Marcel Desaily à une semaine de la plus grande compétition du ballon rond au niveau planétaire.

Cette présentation marque la fin de sa tournée dans les 32 pays qualifiés pour le Mondial au Qatar.

Une compétition particulière à plusieurs égards : elle est la première disputée dans un pays arabe, mais aussi entre novembre et décembre. Pour l’ancien international français, ce calendrier est plutôt une bonne nouvelle.

« C’est à réfléchir sur la période que la Coupe du monde se joue. On est vraiment interpellé par l’idée qu’une grande partie des joueurs sont prêts et ça va bénéficier à cette Coupe du monde, on va voir de grands matchs. On va voir des matchs intenses. On va avoir des matchs de très haut vol. », explique le champion du monde 1998.

Trente-deux nations veulent donc remporter ce trophée en or de 15 kilogrammes. Cinq pays africains sont en lice. Le continent tentera sans nul doute de dépasser l’étape des ¼ de finales, sa meilleure performance en coupe du Monde jusqu’ici.

Les organisateurs affirment que 2,9 millions des 3,1 millions de billets ont été vendus. Le Qatar attend plus d’un million de supporters.

Ce pays de 3 millions d’habitants a dépensé plus de 6,5 milliards de dollars pour les nouveaux stades. Un système de métro sans conducteur d’un coût de 36 milliards de dollars dessert cinq des huit sites.

Selon certaines estimations, les dépenses totales en infrastructures au cours de la dernière décennie s’élèvent à 200 milliards de dollars.

Depuis que le Qatar a obtenu l’organisation de la Coupe du monde en 2010, les travailleurs originaires d’Asie du Sud sont au cœur d’un conflit souvent acrimonieux concernant les décès, les blessures et leurs conditions de travail.

Amnesty International a lancé vendredi un appel urgent au président de la FIFA, Gianni Infantino,pour qu’il s’engage à offrir une indemnisation aux ouvriers qui ont construit les stades rutilants de la compétition.

Le Qatar a rejeté avec colère la plupart des attaques et les médias locaux ont dénoncé l' »arrogance » de certains pays occidentaux.

Voir Aussi

Comores : l’ex-président Ahmed Abdallah Sambi condamné à perpétuité

L’ancien président comorien Ahmed Abdallah Sambi, jugé pour haute trahison par la Cour de sûreté …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 − 20 =