Sahara : la position de l’Espagne est « très claire » et « souveraine » affirme Albares

Le chef de la diplomatie espagnole de, José Manuel Albares, a réaffirmé, samedi, la position de l’Etat espagnol sur la question du Sahara pour taire ingérences algériennes. La position de l’Espagne qui soutient le plan marocain d’autonomie pour le Sahara est « très claire » et « souveraine ».

L’Espagne est un pays « libre et souverain » a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères, en envoyant un message clair à son principal et unique détracteur dans cette affaire, l’Algérie qui a pris une série de mesures visant à impacter négativement l’Espagne.

Le pays ibérique, rappelle le ministre, est souverain pour prendre ses propres décisions en matière de politique extérieure, en ajoutant que l’Espagne « pense par elle-même », et dénonçant un « faux débat ».

Sans pour autant critiquer frontalement l’Algérie, pays qui s’est permis de s’ingérer dans les affaires intérieures espagnoles, le diplomate a répondu aux multiples attaques dont Madrid fait l’objet depuis Alger.

Il a en ce sens rejeté « l’ingérence de pays tiers » dans une affaire qui concerne l’Espagne, à travers politique extérieure du gouvernement, tout en appelant au « respect mutuel ».

L’Espagne veut de bonnes relations avec ses pays voisins « sur la base des mêmes principes de respect mutuel, d’égalité souveraine et de non-ingérence dans les affaires intérieures », a lancé le ministre.

José Manuel Albares, qui s’exprimait lors d’une journée organisée au Congrès des députés espagnol sur le Sommet de l’OTAN, qui se tiendra les 29 et 30 juin à Madrid, a saisi l’occasion, pour rappeler la position de l’Espagne qui considère l’initiative marocaine d’autonomie comme « la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend » autour du Sahara.

« La position du gouvernement espagnol sur le Sahara est très claire et a été confirmée par le président de l’Exécutif, Pedro Sanchez, à SM le Roi Mohammed VI », a-t-il ajouté en expliquant que les critiques qui ont pu être faites sont motivée par des « intérêts fallacieux ».

Voir Aussi

Mali : le Président de la transition à remis des équipements et aéronefs à l’Armée de l’air

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a présidé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 9 =