Sénégal: selon le Ministre en charge du budget, 50 milliards CFA vont être déboursés pour apurer les rappels dus aux enseignants

Le gouvernement va débourser sur trois ans, à compter de l’année 2018, 50 milliards francs CFA pour apurer l’ensemble des rappels dus aux enseignants au titre de l’intégration, de la validation et des avancements, a déclaré lundi le ministre du Budget, Birima Mangara. »Le gouvernement a prévu un délai de trois ans à compter de l’année 2018, en plus de la dotation annuelle de 29,4 milliards francs CFA, d’allouer une enveloppe de 20 à 25 milliards par an », a-t-il dit lors du vote du budget du ministère de l’Education nationale, à l’Assemblée nationale.

M. Mangara précise que « l’objectif de cette forte revalorisation était d’apurer au fur à mesure l’ensemble des instances en termes de rappel et d’intégration, ainsi que d’avancements ».

« Il a été ordonnancé 41,2 milliards pour tous les engagements du gouvernement pour le secteur de l’éducation, sans tenir compte des huit milliards 300 millions qui ont été payés par le gouvernement au titre de la participation sociale », a ajouté Birima Mangara.

Il souligne par ailleurs que « l’Etat a payé entre janvier et novembre 23 milliards 620 millions francs CFA à 6.000 enseignants pour les rappels d’intégration, 11 milliards 670 millions pour la validation et cinq milliards 420 millions pour les avancements ».

« Il y a aussi des paiements qui concernent la mise en solde de 6.412 professeurs contractuels. Nous avons atteint 64,12 % de tous ceux qui sont concernés », a-t-il précisé.

APS

Voir Aussi

Tunisie: Habib Jemli, ou le dilemme d’un gouvernement de consensus

  Le personnage clé de la gouvernance tunisienne proposé par Ennahda, premier parti des dernières …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 6 =