Sénégal: baisse de 7,9% de l’activité économique en août

 L’activité économique hors agriculture et sylviculture au Sénégal a enregistré une baisse de 7,9% à l’issue du mois d’août 2019 contre une hausse de 5,3% un mois auparavant, selon les données établis par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

La DPEE lie cette situation aux contreperformances des secteurs primaire (-28,9%), secondaire (-12,1), tertiaire (-4,7%), et de l’administration publique (-1,7%).

Le repli du secteur primaire, hors agriculture et sylviculture découle des contreperformances simultanées de la pêche (-17,0%) et de l’élevage (-34,2%).  En revanche, ce secteur s’est consolidé de 11,3%, en glissement annuel, en août 2019, en rapport à la bonne orientation de la pêche (+58,9%), partiellement contrebalancée par les faibles résultats de l’élevage (- 4,7%).

Du côté du secteur secondaire, la  contraction de 12,1% est expliquée par la DPEE par les contreperformances notées dans la fabrication de produits agroalimentaires (-9,0%), la construction (-11,2%) et la  filature, tissage et ennoblissement textile  (-27,9%). Pour leurs parts, le raffinage du pétrole et cokéfaction  (+16,5%) et la production et distribution d’électricité et de gaz  (+1,9%) se sont bien comportés sur la période.

Sur un an, la croissance du secteur secondaire est estimée à 2,9%, en août 2019, à la faveur, principalement, de la bonne tenue des activités extractives (+59,4%), de la construction (+12,2%) et de la production et distribution d’électricité et de gaz  (+13,6%). Elle a été, toutefois, particulièrement amoindrie par les faibles résultats observés au niveau du  travail du cuir et de la fabrication d’articles de voyage et de chaussures  (-76,1%), du  sciage et rabotage de bois  (-38%) et du  raffinage du pétrole et cokéfaction (-30,8%).

Quant à la baisse du secteur tertiaire, la DPEE l’impute principalement au commerce (-5,7%), au transport (-8,8%) et aux  activités financières et d’assurances  (-8,2%). Elle a été particulièrement atténuée par la bonne tenue des activités spécialisées, scientifiques et techniques.

Sur une base annuelle, une croissance de 2,8% du tertiaire est notée en août 2019, essentiellement portée par l’enseignement (22%), le commerce (+2,9%), et les  activités de services et de soutien de bureau  (+9,0%).

Comparée au mois d’août 2018, la croissance de l’activité économique hors agriculture et sylviculture  au Sénégal est ressortie à 7,9%, en août 2019, principalement tirée par l’administration publique (+28,7%) et le primaire (+11,3%). Le secondaire (+2,9%) et le tertiaire (+2,8%) ont aussi contribué à cette progression.

AfroActu.com

Voir Aussi

Canada: victoire sans majorité pour Trudeau aux législatives

  Vers une victoire en demi-teinte pour Justin Trudeau  ? Les libéraux du Premier ministre sortant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 9 =