Sénégal : l’Aid el Fitr célébrée par une partie des musulmans

Une partie de la communauté musulmane a célébré mardi l’Aïd-el-fitr, la fête commémorant la fin du ramadan, à l’appel notamment de la Coordination des musulmans de Dakar, le reste des fidèles étant à l’écoute de la Commission nationale de concertation du croissant lunaire (CNCCl) qui devrait appeler à rompre le jeûne à la fin de la journée.

La prière traditionnelle marquant la fin du jeûne a été célébrée à la mosquée de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, à la mosquée El Hadj Rawane Mbaye de Mermoz, à Pikine, dans la grande banlieue dakaroise, mais également dans les régions notamment à Ziguinchor (Lyndiane).

Des responsables religieux interrogés par les médias, de même que des fidèles ont déploré l’incapacité des musulmans sénégalais à s’accorder des mêmes dates pour les fêtes, une situation qui persiste depuis plusieurs années.

Des concertations ont certes été entamées pour amener les différentes écoles de pensée à harmoniser leurs positions à ce sujet, mais elles semblent n’avoir pas eu les effets escomptés au grand regret des fidèles en premier, qui ne savent pas à quel saint se vouer la plupart du temps.

Les plus optimistes affirment pour autant qu’il ne devrait pas être difficile pour les musulmans de s’accorder, à condition de suivre les prescriptions de l’islam et les traditions prophétiques.

AfroActu.com

Voir Aussi

Amar Saâdani: Le «Sahara est marocain et rien d’autre»

  La marocanité du Sahara a été reconnue par une grande figure du FLN algérien, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 30 =