Sénégal: le ministre de la Culture et de la Communication s’engage pour un fonds de développement de la danse

L’Etat va aider à ‘’mettre en place des cadres d’appui, notamment, le fonds de développement de la danse’’, a indiqué lundi, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, lors de la cérémonie officielle de la journée mondiale de la danse tenue au centre culturel régional Blaise Senghor de Dakar.

‘’(…). Le président de la République m’a instruit d’attacher la plus grande importance à la mise en place d’espaces de concertation pour la réalisation consensuelle des ambitions (…). Je voudrais vous rassurer quant à ma détermination à mettre en place des cadres d’appui déjà identifiés, notamment, le fonds de développement de la danse’’, a dit le ministre.

Il précise que la mission de protection, de promotion des expressions artistiques exercée par le département de la Culture se nourrit en amont des entreprises de valorisation et de consolidation des acteurs du sous-secteur.

Le ministre Abdoulaye Diop a ainsi apporté une réponse aux doléances des acteurs de la danse qui ont demandé un suivi du document stratégique de financement de la danse.

‘’Pour notre sous-secteur une large concertation a été initiée par votre département en février 2019 à Toubab Dialaw. Les concertations issues de ce conclave sont consignées dans des documents stratégiques pour le financement de la danse remis à vos services, nous souhaiterions voir ce processus aboutir’’, a dit pour sa part Mariane Niox, vice-présidente du comité d’organisation.

Les professionnels de la danse comptent fournir au ministre toutes les informations nécessaires pour la mise en œuvre de ce fonds.

Selon Mariane Niox, ‘’la culture a un coût et les autorités qui, l’ont bien compris, ont lancé des grandes stratégies de financement avec la mise en place des fonds dédiés, le cinéma, l’édition et les cultures urbaines’’.

Une liste de doléances relatives à la formation, aux infrastructures et aux moyens de diffusion a été transmis au ministre.

Les communautés artistiques attendent ‘’la matérialisation rapide’’ de la vision du chef de l’Etat relative à la création de l’Ecole nationale des arts et métiers de la culture prévue à Diamdiadio.

‘’Beaucoup de personnes ont acquis des expériences sans passer par l’école formelle, nous sommes d’avis qu’il sera mis à la disposition de cette nouvelle institution pour laquelle nous nourrissons un secret espoir d’être associés à sa mise en œuvre’’, a souligné Mariane Niox.

La journée mondiale de la danse a été aussi l’occasion pour plusieurs troupes de rythmer cette cérémonie par des pas de ‘’Ndawrabine’’, des danses diolas, hip hop, entre autres.

Le message de la journée mondiale de la danse délivré cette année par la danseuse et chorégraphe égyptienne Karima Mansour a été lu par Myriam Thiam.

Trois danseurs et chorégraphes Bouly sonko, Gacirah Diagne et Oumar Sène ont été distingués par le ministre de la Culture et de la Communication.

AfroActu.com

Voir Aussi

Trump affirme élaborer de «puissantes sanctions» pour la Turquie

  Donald Trump a déclaré ce 13 octobre sur Twitter qu’il était en train de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 22 =